Le cours du beurre flambe, des industriels craignent une pénurie

ALIMENTATION Le prix de la matière grasse a atteint en ce mois de janvier son plus haut niveau depuis dix ans…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration pain-beurre.
Illustration pain-beurre. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Crise du lait oblige, le prix de la tonne de beurre est passé, selonFrance Info, de 2.500 euros en mai 2016 à 4.500 euros ce mois de janvier 2017. Face à ces prix exorbitants et aux stocks qui diminuent drastiquement, les professionnels de l’agroalimentaire semblent inquiets et évoquent une « pénurie » de beurre.

>> A lire aussi : Face à la crise, des éleveurs lancent leur propre marque de lait

Car, alors que la production de lait a baissé de 5 % en novembre en France et de 9 % en Europe, la demande mondiale en or salé enregistre, elle, une hausse de 10 %. Les exportations vers la Chine auraient augmenté de 46 % entre janvier et août 2016, d’après La Tribune.

« D’autres pays comme la Thaïlande, les Philippines et le Mexique » ont aussi importé plus de beurre que la normale, explique Gérard You, chef du service économie des filières à l’Institut de l’élevage. Quant au cours du beurre, il flambe (+45,5 % en 2016, selon FranceAgriMer).

Produits de substitution ?

La matière grasse pourrait-elle venir à manquer en France ? Telle est la question que se posent aujourd’hui biscuiteries de l’Ouest qui voient planer l’ombre de la pénurie. Là, Paysan Breton a, selon Le Figaro, perdu 2 % de ses ventes annuelles, « avec des ruptures partielles de produits en supermarchés et hypermarchés en novembre et décembre ».

Quant à la biscuiterie de l’Abbaye, qui achète 310 tonnes de beurre bio (sur 1.000 tonnes) par an, elle « ne sait pas trop jusqu’à quand l’entreprise sera livrée », révèle Ouest-France. Alors que la crise de la production laitière n’est pas encore réglée, Galettes de Pont-Aven, Kouign amann et crêpes pourraient donc bientôt se mettre au régime sans beurre.

>> A lire aussi : La Bretagne a autre chose à montrer que les crêpes et le beurre salé