Record d'exportations d'armements français en 2016

VENTES Plus de 20 milliards d'euros d'armes ont été vendues l'année dernière, selon le ministre de la Défense...

G. N. avec AFP

— 

Un Rafale français lors d'un raid de la coalition internationale contre l'EI en Syrie
Un Rafale français lors d'un raid de la coalition internationale contre l'EI en Syrie — "AFP PHOTO / ECPAD / FRENCH ARMY"

Les exportations d’armements français ont atteint un nouveau record en 2016 à plus de 20 milliards d’euros, a annoncé jeudi Jean-Yves Le Drian. Ces exportations - mesurées en prises de commandes - avaient déjà atteint quelque 17 milliards d’euros en 2015, grâce aux premiers contrats de vente du chasseur Rafale à l’étranger, soit plus du double de l’année précédente.

>> A lire aussi : Pourquoi le Rafale, ancien avion maudit, se vend désormais comme des petits pains (ou presque)?

« En 2015 nous avons réalisé le chiffre historique de 17 milliards d’euros d’exportations. Pour 2016 le bilan n’est pas encore consolidé […] mais nous avons atteint un nouveau sommet avec plus de 20 milliards d’euros de prises de commandes », a déclaré le ministre de la Défense, lors de ses voeux aux armées. Ces ventes record sont dues à « de nouveaux succès à l’exportation », a souligné Jean-Yves Le Drian. « Je pense aux Rafale, je pense à la conclusion du plus grand contrat de l’histoire de l’export français avec l’Australie », a-t-il ajouté.

Vente de sous-marins à l’Australie

Au terme de longues négociations, l’Inde a conclu en septembre l’achat de 36 avions de combat Rafale, fabriqué par le groupe Dassault. Après des débuts difficiles à l’exportation, le Rafale avait trouvé pour la première fois preneur en 2015 au Qatar et en Egypte. Chaque pays avait acquis 24 appareils. Autre succès : le choix par l’Australie du constructeur français DCNS pour renouveler sa flotte de sous-marins, un contrat géant de près de 40 milliards de dollars US pour la construction de 12 submersibles.

>> A lire aussi : Comment la France a décroché un «mégacontrat» avec l'Australie

« Notre équipe, votre équipe a créé des dizaines de milliers d’emplois en France et continue en même temps à garantir l’autonomie stratégique et indépendance de notre pays », s’est félicité Jean-Yves Le Drian. La « qualité des matériels français » et leur emploi par l’armée française sur les théâtres d’opérations extérieurs jouent un rôle clef dans ces succès à l’exportation, estime le ministère.