Cognac: De nouvelles ventes records et une année 2016 «historique»

SPIRITUEUX Après une année 2015 record, le chiffre d'affaires généré par l'alcool charentais a augmenté de 6,8% en 2016 tandis que les quantités vendues sont en hausse de 6%...

20 Minutes avec agences
Illustration d'un verre de cognac Rémy Martin.
Illustration d'un verre de cognac Rémy Martin. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Après une année 2015 durant laquelle les ventes de Cognac avaient battu des records, les chiffres se sont à nouveau affolés en 2016, qualifiée « d’historique » par les producteurs de la spécialité de la Charente.

Quelque 179,1 millions de bouteilles ont, en effet, été vendues sur la période, contre 168,9 millions l’année précédente, soit une augmentation de 6 %. Le chiffre d’affaires généré par l’alcool, dont 98 % de la production est exportée, a lui atteint 2,76 milliards d’euros, soit une progression de 6,8 % en un an.


Canada, Etats-Unis, Mexique…

Ces chiffres édifiants sont été rendus publics par le Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC), qui indique cependant qu’avec à peine plus de quatre millions de bouteilles vendues en France, les ventes nationales ont reculé de 2,6 % en un an. C’est donc du côté des exportations qu’il faut chercher les principaux motifs de satisfaction des producteurs.

Et avec une hausse de 14,2 % en volume et 14,3 % en valeur, la zone Alena (Canada, Etats-Unis, Mexique, Accord de libre-échange de 1994) représente à elle seule une partie importante de la croissance observée. Avec, surtout, les 74,1 millions de bouteilles vendues aux Etats-Unis, premier pays importateur de Cognac depuis plus de 25 ans.

Stabilité des ventes en Extrême-Orient

Sur l’autre marché où le produit est particulièrement apprécié, l’Extrême-Orient, la tendance est à la stabilité des ventes (+1 % en volume et +3 % en valeur). A l’inverse, les exportations à destination des pays européens sont en légère diminution (-1,2 % en volume, et -1 % en valeur).