Chômage: Troisième baisse consécutive en novembre, une première depuis février 2008

EMPLOI François Hollande a salué une baisse « de plus de 100.000 » chômeurs depuis début 2016…  

20 Minutes avec AFP

— 

Un Pole Emploi à Marseille, en PACA.
Un Pole Emploi à Marseille, en PACA. — MickaÎl Penverne / 20 Minutes

Le nombre d’inscrits à Pôle emploi sans aucune activité était en novembre de 3,45 millions en métropole, en recul pour le troisième mois consécutif, une première depuis la crise en 2008, a annoncé lundi le ministère du Travail.

>> A lire aussi : Chômage: Les chiffres de novembre publiés au terme d'une année de baisse

Les personnes en catégorie A (sans aucune activité) ont diminué de 31.800 par rapport à octobre (-0,9 %). Sur trois mois, leur nombre a baissé de 109.800 (3,1 %) et, depuis le début de l’année, de 133.500. En prenant en compte les demandeurs d’emploi exerçant une petite activité (catégories B et C), le nombre des demandeurs d’emploi était de 5,48 millions fin novembre, soit une hausse de 0,3 % sur un mois et de 0,5 % sur un an.

5,48 millions de chômeurs 

Depuis le début de l’année, la baisse s’établit à 133.500, « soit une moyenne de 12.000 demandeurs d’emploi en moins chaque mois », se réjouit le gouvernement, soulignant que « l’emploi reste au coeur des priorités pour 2017 ». Il souligne que cette dynamique « est confirmée par les sorties de Pôle emploi pour motif de reprise d’emploi qui ont atteint, ces trois derniers mois, leur plus haut niveau depuis plus de huit ans ».

>> A lire aussi : Les dix «territoires zéro chômage» connus

En prenant en compte les travailleurs exerçant une petite activité (catégories B et C), le nombre de chômeurs était de 5,48 millions en novembre en métropole, soit une hausse de 0,3 % sur un mois et de 0,5 % par rapport au même mois un an plus tôt. Chez les moins de 25 ans n’ayant aucune activité, la baisse reste importante, atteignant 10.900, soit -2,3 % par rapport à octobre et -9,2 % sur un an. Le ministère met en avant le reflux de 49.500 enregistré depuis le début de l’année, « soit le plus important depuis mai 2011 ».

Situation toujours tendue pour les séniors

En revanche, pour les seniors (plus de 50 ans), la situation reste tendue en catégorie A, avec une hausse de 0,2 % par rapport à octobre. Elle atteint +1,6 % par rapport à novembre 2015. En comptant l’Outre-mer, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’élève à 3,7 millions (-0,8 % sur un mois et -3,3 % par rapport à novembre 2015). En intégrant les personnes exerçant une petite activité, ce chiffre grimpe à 5,78 millions (+0,3 %, +0,5 %).

>> A lire aussi : Jeunes diplômés: Comment marche l'Arpe, l'aide financière pour trouver son premier emploi?

Or certains syndicats et l'opposition accusent le gouvernement de tenter de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage avec le plan 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs: en entrant en formation, ils sortent des catégories A, B et C pour rejoindre la D, moins scrutée. Cette légère embellie serait en réalité liée à une poursuite des créations nettes d'emplois jusqu'à mi-2017, qui suffiraient à absorber la hausse de la population active.

De son côté, François Hollande a salué juste avant la publication officielle des chiffres, une « baisse de plus de 100.000 » du nombre de demandeurs d’emploi depuis le début de l’année. « Nous avons eu 240.000 créations nettes d’emplois depuis 17 mois », a également indiqué le président de la République lors d’une visite à Etna France, une PME familiale à Taverny dans le Val-d’Oise.