Le prix du poisson pourrait augmenter

— 

Pêche dans le parc naturel d'Hortobagy, la plus grande réserve de poissons d'Europe centrale, Hongrie, le 20 novembre 2007.
Pêche dans le parc naturel d'Hortobagy, la plus grande réserve de poissons d'Europe centrale, Hongrie, le 20 novembre 2007. — L. BALOGH / REUTERS

La France envisage d'introduire une taxe de 1% à 2% sur le prix de vente final du poisson aux consommateurs, afin de compenser le renchérissement du gazole pour ses pêcheurs, selon l’AFP.

Ce mécanisme à l'étude, appelé «éco-contribution», promis dans son principe par Nicolas Sarkozy au début du mois, permettrait de dégager de 50 à 100 millions d'euros par an. Il s'appliquerait à tous les types de poissons vendus, en poissonnerie, surgelés ou dans la restauration, qu'ils soient pêchés par des navires français ou importés (85% du poisson consommé en France est importé).

Dans la mesure où la France compte environ 20.000 pêcheurs, cela pourrait représenter, si ce mécanisme est adopté, une enveloppe comprise entre 2.500 et 5.000 euros par pêcheurs et par an en moyenne.