Un commando européen pour parler yuan

A. B. (avec AFP) - ©2007 20 minutes

— 

D'aucuns disent que cela ne servira à rien. D'autres soulignent que la visite est sans précédent. Les principaux dirigeants économiques européens ont entamé hier à Pékin une visite axée sur le yuan. C'est donc d'abord chez le gouverneur de la Banque centrale chi­noise, Zhou Xiaochuan, que se sont rendus Jean-Claude Juncker, président du groupe des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Trichet, responsable de la Banque centrale européenne et Joaquin Almunia, commissaire européen aux Affaires économiques.

Le taux de change et les importations européennes massives sont au coeur de la visite de la troïka. Alors que les exportations européennes se retrouvent handicapées par un euro fort, elles affrontent un yuan à un niveau artificiellement bas, favorisant le « made in China », selon Bruxelles. La zone euro veut faire comprendre à la Chine que son poids économique lui confère désormais une responsabilité croissante dans la politique monétaire internationale et que le yuan doit remonter.