Pour Villepin, le paquet fiscal «n'était pas la meilleure idée possible»

ECONOMIE L'ex-Premier ministre estime qu'à un moment où la croissance commençait à diminuer...

— 

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a réaffirmé mardi que ni lui ni ses services à Matignon n'avaient "jamais été informés" des difficultés d'Airbus avant leur annonce officielle en juin 2006, lors de son audition devant la commission des Finances du Sénat.
L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a réaffirmé mardi que ni lui ni ses services à Matignon n'avaient "jamais été informés" des difficultés d'Airbus avant leur annonce officielle en juin 2006, lors de son audition devant la commission des Finances du Sénat. — Joel Saget AFP/Archives
Dominique de Villepin tacle de nouveau le gouvernement. L'ex-Premier ministre a estimé ce vendredi que le «paquet fiscal» «n'était pas la meilleure idée possible», à un moment où la croissance commençait à diminuer.

«Je pense qu'aujourd'hui, nous voyons que ces moyens nous font défaut pour des stratégies visant à développer la croissance et la compétitivité», a-t-il souligné.

Dominique de Villepin répondait ainsi au porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez, qui avait qualifié de «léger» l'engagement pris par le chef de gouvernement, juste avant la présidentielle, d'annuler les déficits d'ici à 2010.