Les travaux de l'EPR de Flamanville touchent à leur fin

NUCLEAIRE Le démarrage doit avoir lieu en 2018..

C. Ape.

— 

L'EPR en construction à Flamanville, le 30 mars 2016.
L'EPR en construction à Flamanville, le 30 mars 2016. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Les travaux, on sait quand ça commence, rarement quand ça se termine. Le chantier de la centrale EPR de Flamanville, dans la Manche, est terminé, après six ans de retard, a annoncé EDF.

>> A lire aussi : Plusieurs milliers de personnes défilent contre l'EPR de Flamanville

Un démarrage attendu

Europe 1, qui a pu pénétrer les lieux, explique que 100 % du génie civil est prêt tout comme le coeur du réacteur. La radio précise sur son site Internet que les premiers essais ont débuté sans combustible nucléaire, qui devrait arriver avant le démarrage programmé à la fin de l’année 2018.

EDF l’affirme, la cuve, qui présente pourtant une concentration trop forte en carbone, ne retardera pas le démarrage. Les tests réalisés sont rassurants, indique Laurent Thieeffry, directeur de projet de l’EPR. Toutefois, note Europe 1, l’Agence de sûreté nucléaire, n’a, elle, pas reçu les conclusions de ces tests et pourrait s’opposer au projet d’EDF et y mettre un terme.