Le coût des syndics en hausse chronique

Angeline Benoit

— 

IDE

Copropriétaires, vos charges crépitent. L'observatoire annuel publié hier par la fédération des syndics - la Caisse nationale des administrateurs de biens (Cnab) - relève une hausse de 5,7% l'an dernier. Depuis 2002, la progression est de 4,8% par an, tirée par le chauffage, les assurances, les sociétés extérieures (nettoyage, etc.), les honoraires du syndic et les travaux d'entretien.

«La hausse des honoraires va se poursuivre, car la qualité des prestations s'améliore», a détaillé le président de la Cnab, Serge Ivars. Côté chauffage, «l'isolation d'une façade est inefficace si tout le monde ne met pas du double ou triple vitrage» et «on est soumis à la rigueur de l'hiver et aux prix de l'énergie». La facture d'eau reste gonflée par les fuites de chasses d'eau et autres robinetteries, même si la mise en place de compteurs individuels entraîne un gain immédiat de 15 à 20 . Enfin, la Cnab ignore si l'augmentation des dépenses d'entretien traduit un meilleur soin, le mauvais état des immeubles nécessitant des interventions coûteuses ou la hausse du prix des interventions.

plaintes La répression des fraudes indique recevoir
un nombre croissant de plaintes sur les syndics. En 2006, les contrôles ont révélé des facturations multiples et abusives. La profession s’est engagée à présenter des tarifs plus transparents.