Produits bio: Vers une année 2016 record pour la consommation en France

ALIMENTATION Près de 9 Français sur 10 consomment désormais bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003...

20 Minutes avec agence
— 
Des légumes bio au marché de Caen en mai 2008.
Des légumes bio au marché de Caen en mai 2008. — AFP PHOTO

Alors qu’en 2015, le marché français des produits bio se félicitait déjà d’une croissance de 15 %, les professionnels du secteur se réjouissent d’un bond de 20 % depuis le début de l’année 2016.

>> A lire aussi : Alimentation bio: un marché qui ne connaît pas la crise

Ces chiffres qui doivent être détaillés aux Assises de la Bio qui s’ouvrent ce lundi à Paris*, révèlent que les consommateurs, en majorité les familles avec de jeunes enfants, sont « plus que jamais très attentifs au contenu de leurs assiettes et aux écoproduits » et cherchen d’autres modèles d’alimentation.

Les producteurs peuvent désormais répondre à la forte demande des consommateurs

De leur côté, les professionnels du bio assurent que les producteurs français peuvent aujourd’hui répondre à la forte demande des consommateurs. Pas faux puisque, 21 nouvelles fermes bio s’installent chaque jour en France, alors que près de 6 % de la surface agricole utile française est cultivée en bio.

>> A lire aussi : Bretagne: La filière bio n’a jamais attiré autant d’éleveurs

Quant à l’élevage bovin laitier bio, il connaît lui aussi un essor sans précédent. Après la période de conversion de deux ans, la filière attend un développement de l’ordre de 30 % de la collecte de lait bio en 2018.

29.000 fermes et environ 10 % de l’emploi agricole

L’agriculture biologique en France représente ainsi près de 29.000 fermes et environ 10 % de l’emploi agricole. Transformateurs, distributeurs, importateurs et exportateurs confondus, le secteur représente ainsi au total 74.000 emplois et 5,5 milliards d’euros en 2015. Soit une augmentation de 10 % par rapport à 2014.

Bilan : à la fin de l’année 2016, le marché du bio devrait atteindre les 6,9 milliards d’euros, soit un gain d’un milliard d’euros en seulement un an. Ceci alors que, selon le dernier baromètre de l’agence BIO et du CSA 2015, 89 % des Français consomment désormais bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003. 65 % en consomment même régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois. Ils n’étaient que 37 % en 2003.

*Lndi 14 novembre à partir de 9 h à l’espace du Centenaire, Maison de la RATP, 189 rue de Bercy, 75012 Paris.