A 100 dollars le baril, le pétrole se vend moins

- ©2007 20 minutes

— 

Une semaine après s'être alarmée de l'explosion de la demande mondiale d'énergie, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu hier à la baisse ses prévisions de la consommation de pétrole. « Des signes montrent que les prix élevés pèsent sur la demande », a-t-elle noté.

Pour continuer à enrayer la flambée du brut, l'AIE demande à l'Opep, qui doit se réunir dans deux jours, de pomper 900 000 barils de plus par jour jusqu'à la fin de l'année. « Nous avons besoin de plus de pétrole pour l'hiver », a commenté David Fyfe, analyste de l'AIE. Après avoir envisagé ce week-end une hausse de la production de l'Opep, le ministre saoudien du Pétrole a affirmé hier que les craintes d'une pénurie étaient « sans fondement ».