Chute de la livre sterling: Quelle somme les touristes français peuvent-ils économiser?

CONSOMMATION La livre sterling s’effondre, ce qui n’est pas sans conséquence sur les prix d’un plat du jour ou encore d’une place pour un match de football…

C.B.

— 

Vue de Londres depuis les toits.
Vue de Londres depuis les toits. — Julian Elliott/HotSpot Me/SIPA

C’est la panique sur les marchés. Dimanche, la Première ministre conservatrice Theresa May a annoncé qu’elle allait déclencher d’ici à la fin du mois de mars l’article 50 du Traité de Lisbonne. Son pays devrait donc sortir de l’Union européenne avant le printemps 2019 et cela inquiète les financiers.

La preuve ? La monnaie nationale a plongé ce lundi : elle cote désormais 87,3 pence pour un euro. En d’autres termes, 1 livre sterling permet désormais d’acheter 1,14 euros, contre 1,43 euros il y a environ un an.

Cette chute est-elle si importante ? Pour s’en faire une idée plus concrète, 20 Minutes a calculé ce que coûterait à un résident français un séjour d’une journée à Londres ce 3 octobre 2016 contre la même journée passée le 20 novembre 2015. Résultat :

Le café

Dans le bouillonnant quartier de Camden, il est proposé autour de 2,50 livres sterling. Ce qui aurait coûté à notre voyageur français, en 2015, environ 3,60 euros. Et aujourd’hui ? Autour de 2,90 euros. Soit 70 centimes d’économie.

Le plat du jour

Dans le tranquille quartier de Covent Garden, non loin de la Tamise, le plat à la carte est proposé autour de 15 livres. Ce qui aurait coûté à notre voyageur français, en 2015, autour de 22 euros. Et aujourd’hui ? Environ 17 euros. Soit une économie de 5 euros.

Le match de football

Bon, passons sur la difficulté de se procurer une place de Premier League. Nous avons pris le pari que notre voyageur français parviendrait à assister à un match à l’Emirates Stadium – soit le troisième plus grand stade de Londres – où évolue la mythique Arsenal. Pour les non abonnés, le prix des billets s’échelonne de 27 à 97 livres sterling, selon l’emplacement. Ce qui aurait coûté à notre voyageur, en 2015, de 39 à 140 euros. Et aujourd’hui ? De 31 à 111 euros. Soit de 8 à 29 euros d’économie.

Verdict : la chute de la monnaie offre à notre routard français une économie d’une vingtaine d’euros. Ce qui est loin d’être négligeable, surtout si le déplacement s’effectue en famille.