Tout ne va pas si mal, la France progresse au classement mondial de la compétitivité

RAPPORT Le pays se classe à la 21e place, loin derrière la Suisse, qui truste la tête du classement…

H. B. avec AFP

— 

Le pôle de compétitivité de Lyonbiopôle.
Le pôle de compétitivité de Lyonbiopôle. — FRED DUFOUR

Bonne nouvelle pour la France. L’Hexagone occupe désormais le 21e rang mondial des pays les plus compétitifs, soit un rang de mieux que l’an dernier, selon le dernier rapport de la compétitivité mondiale 2016/2017 établi par le Forum économique mondial (WEF), rendu public ce mercredi à Genève. La France reste cependant encore éloignée de la quinzième place, qu’elle avait obtenue en 2010.

>> A lire aussi : Compétitivité... La France stoppe son déclin

L’étude du WEF, réalisée auprès de 140.000 chefs d’entreprise dans 138 pays, donne un classement mondial des pays les plus compétitifs sur la base de 12 critères, comme par exemple l’efficacité du marché du travail, l’innovation, les infrastructures, l’environnement macroéconomique ou encore  la santé.

« Une amélioration de l’environnement macroéconomique »

Selon les économistes du WEF, deux éléments expliquent cette progression pour la France. « Une amélioration de l’environnement macroéconomique », grâce à la réduction du déficit budgétaire public, et une « amélioration de la sophistication des entreprises ». En revanche, ces derniers pointent  une « lourde dette publique et une inflation proche de zéro », qui restent des « sujets de préoccupation et un important frein économique ».

Le podium est composé du même trio gagnant que l’an dernier : la Suisse, Singapour et les États-Unis. Les Pays-Bas, l’Allemagne et la Suède occupent les 4e, 5e et 6e rangs, suivis par le Royaume-Uni (7e), le Japon (8e), Hong-Kong (9e) et la Finlande (10e).