«Les Echos», de retour en kiosque

— 

Le groupe britannique Pearson a annoncé lundi la vente des Echos au géant du luxe LVMH pour 240 millions d'euros, au terme de quatre mois de négociations exclusives et malgré la vive opposition des salariés, qui ont décidé d'empêcher la parution du journal mardi.
Le groupe britannique Pearson a annoncé lundi la vente des Echos au géant du luxe LVMH pour 240 millions d'euros, au terme de quatre mois de négociations exclusives et malgré la vive opposition des salariés, qui ont décidé d'empêcher la parution du journal mardi. — Joël Saget AFP

«Les Echos», absent des kiosques depuis deux jours, reparaîtra jeudi, avec des articles consacrés à la situation du quotidien économique, après l'annonce de la vente du titre à LVMH, a indiqué mercredi à l'AFP le président de la Société des journalistes (SDJ) Vincent de Féligonde.

«On a décidé de reparaître demain», en publiant à la fois «des papiers d'information sur la situation pour essayer de bien expliquer les choses» et de prises de positions, a-t-il indiqué à l'AFP.

«On a toujours bien séparé l'information (factuelle sur la situation aux «Echos») et les prises de positions dans les pages Idées. On reste sur ce schéma», a-t-il expliqué. Une moitié de la Une sera consacrée à la vente «de façon informative», a-t-il ajouté.