Lagarde va convoquer les pétroliers

CARBURANTS Mais pourra-t-elle changer quelque chose?

D'après AFP

— 

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé lundi qu'elle allait convoquer les sociétés pétrolières à Bercy pour leur demander de s'engager à "lisser" les hausses des prix des carburants.
La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé lundi qu'elle allait convoquer les sociétés pétrolières à Bercy pour leur demander de s'engager à "lisser" les hausses des prix des carburants. — Jacques Demarthon AFP/Archives

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé lundi qu'elle allait convoquer les sociétés pétrolières à Bercy pour leur demander de s'engager à «lisser» les hausses des prix des carburants et «pour éviter des dérapages de marges».

Pas sûr que les pétroliers en question soient vraiment disposés à aller plus loin qu’écouter poliment la ministre. Ces derniers s'étaient déjà engagés il y a deux ans à lisser les hausses du pétrole sur plusieurs semaines et à répercuter très rapidement les baisses. De fait, le prix du brut a augmenté de 60% depuis janvier, et le prix du Sans-plomb, seulement de 11,1%. Difficile d’imaginer une quelconque baisse dans un avenir proche.

«Gonflement des marges, ce serait intolérable»

«Ce qui est important, c'est surtout qu'on ait un phénomène de lissage et non d'anticipation des hausses, et qu'on n'ait pas de gonflement des marges, ce serait intolérable», a pourtant estimé Christine Lagarde. «On est déjà dans une situation douloureuse mais il n'y a aucune raison que le pétrole baisse aujourd'hui».

La ministre a aussi promis que la prime à la casse annoncée par le président Nicolas Sarkozy pour «inciter les Français à choisir des véhicules plus propres», et se débarrasser de leurs vieilles voitures plus consommatrices de carburant, serait «en vigueur dès cet hiver». Cette prime à la casse concernera les grosses voitures, les voitures polluantes et les 4x4, et sera financée par l'éco-pastille. En revanche, la ministre n’envisage pas de relancer le flottement de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers).

«Loin de moi l'idée de rouler en carrosse»

Ce week-end, Christine Lagarde avait suggéré de privilégier la marche ou la bicyclette pour atténuer le poids de la facture pétrolière pour les ménages, ce qui lui a valu les sarcasmes de François Hollande, qui y a vu «un côté Marie-Antoinette: "Il n'y a pas de carburant? Qu'on leur donne du vélo."»

La ministre a reconnu qu'elle était «arrivée en voiture» lundi matin à Europe 1, en raison de son agenda chargé. Mais «je n'utilise jamais ma voiture à titre privé quand je suis à Paris, je roule à bicyclette», s'est-elle défendue, ajoutant: «Loin de moi l'idée de rouler en carrosse».

Et vous qu'en pensez-vous? Venez en débattre ici