Réactions houleuses des pêcheurs

- ©2007 20 minutes

— 

Des actions « allant crescendo » dès aujourd'hui. C'est la menace proférée samedi par quelque 150 délégués des pêcheurs en grève, réunis à Lorient (Morbihan). Ils pourraient s'en prendre aux dépôts de carburant si leur demande d'un mécanisme compensant la hausse du gazole était écartée. Ce week-end, des grévistes ont déjà mené des opérations escargots en Bretagne, tandis que des pêcheurs normands retardaient d'environ une heure le départ de la Transat Jacques Vabre au Havre. Soucieux d'éviter un blocage de l'approvisionnement de carburant, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, a invité les professionnels de la pêche à le rencontrer mercredi, pour discuter de « mesures concrètes ».