Alstom: Bercy exige «une phase de négociation» après la mise à l'arrêt du site de Belfort

INDUSTRIE Alstom a décidé de transférer les activités d’ingénierie et de production de son site de Belfort vers celui de Reichshoffen d’ici à 2018...

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministère du Budget à Bercy.
Le ministère du Budget à Bercy. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Bercy ne laissera pas Alstom transférer son activité sans rien dire. Le ministre de l’Économie, Michel Sapin, et son secrétaire d’État à l’Industrie, Christophe Sirugue, ont exhorté ce jeudi au PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, « d’engager une phase de discussion et de négociation » avant « toute décision définitive ».

Alstom a annoncé mercredi vouloir transférer les activités d’ingénierie et de production de son site de Belfort vers celui de Reichshoffen (Bas-Rhin) d’ici à 2018, en raison d’une pénurie de commandes sur le marché français.

Les ministres « ont insisté (…) pour qu’Alstom s’inscrive dans un dialogue social exemplaire et transparent avec les organisations syndicales », qui seront reçues « dès le début de la semaine prochaine » par Christophe Sirugue, indique Bercy dans un communiqué.

Une annonce brutale

Dénonçant « une annonce qui est à la fois brutale et sans concertation », le secrétaire d’Etat à l’Industrie a estimé sur Europe 1 plus tôt dans la journée que la baisse du carnet de commandes correspond à « une période difficile (…) qu’il nous faut franchir, mais ce n’est pas la fin non plus de la filière ferroviaire dans notre pays ».

>> A lire aussi : Alstom décroche le marché du «TGV du futur» de la SNCF

Alstom fait en effet face à une période de baisse de son plan de charge en France.

« Le gouvernement est particulièrement attaché à la filière ferroviaire », a assuré le secrétaire d’Etat, évoquant « des engagements forts », notamment « sur les commandes de trains Intercités ».

En l’occurrence, l’achat de 30 nouvelles rames Intercités promis en février par le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies, n’a toujours pas été concrétisé.