Airbnb: La Lufthansa propose des billets Francfort-New York à moins de 800 euros

TOURISME La première compagnie aérienne allemande promet « une nuit au-dessus des nuages », dans un « logement comprenant quatre salles de bains » et équipé « de l’air conditionné »…

20 Minutes avec agence

— 

Pris en tenaille entre la concurrence des low-costs et celle des compagnies du Golfe, le géant du transport aérien Lufthansa a du mal à tirer véritablement parti du pétrole pas cher, et son premier trimestre s'est soldé par une perte
Pris en tenaille entre la concurrence des low-costs et celle des compagnies du Golfe, le géant du transport aérien Lufthansa a du mal à tirer véritablement parti du pétrole pas cher, et son premier trimestre s'est soldé par une perte — CHRISTOF STACHE AFP

La Lufthansa, première compagnie aérienne d’Allemagne, a commencé à vendre ses billets d’avion sur Airbnb, leader du logement entre particulier sur Internet.

Au menu, une offre surprenante soit, « une nuit au-dessus des nuages », à 910 km/h, « dans un logement comprenant quatre salles de bains, équipé du wifi, d’une télévision et de l’air conditionné ». Autrement dit, un avion.

Ni animaux, ni fêtards

Sans surprise, l’offre, valable sur des billets en classe « Premium Economy », est réservée aux « non-fumeurs » et « ne convient pas aux animaux » ou aux fêtards. Reste qu’elle est limitée aux vols Francfort-New York et à un voyage prévu entre le 23 août et le 15 décembre 2016. Le tout pour un tarif attractif tout de même : 783 euros.

>> A lire aussi : Lufthansa abaisse ses objectifs annuels à cause des attentats et incertitudes en Europe

La compagnie « prend en charge les taxes d’hôtes de 3 % », imposées par Airbnb, précisent les conditions de l’annonce complétée par une douzaine de photos, comme pour une vraie proposition de logement façon Airbnb.

« D’autres campagnes potentielles »

Si le succès est au rendez-vous, l’opération pourrait être renouvelée. « Nous discutons actuellement avec Airbnb au sujet d’autres campagnes potentielles », a confié ainsi au quotidien québécois Le Devoir Christina Semmel, porte-parole de Lufthansa.

Le Devoir indique le transporteur n’a pas voulu préciser combien de voyageurs avaient d’ores et déjà acheté des billets en passant par Airbnb jusqu’à maintenant, se contentant d’évoquer « la grande visibilité de l’initiative sur les réseaux sociaux ».

Airbnb avait pour sa part déjà lancé une opération avec KLM « pour permettre à un groupe de passer une nuit dans un avion» aménagé en appartement, mais « des sièges n’avaient [encore jamais] été annoncés sur la plateforme auparavant », souligne le journal québécois.

>> A lire aussi : Plainte des acteurs du tourisme pour «concurrence déloyale» des plateformes de location