Illustrations de poules pondeuses.
Illustrations de poules pondeuses. — Fabrizio Villa afp.com

AGROALIMENTAIRE

Sodexo ne s'approvisionnera plus en œufs de poules élevées en cage d'ici 2025

Le leader mondial de la restauration hors domicile qui utilise 250 millions d’œufs chaque année a décidé de s’approvisionner auprès d’agriculteurs locaux...

Sodexo n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage dans l’ensemble des territoires où l’enseigne est présente, soit 80 pays sur tous les continents. Il s’agit là d’une première pour une multinationale française qui ajoute, ce matin dans un communiqué, espérer atteindre cet objectif d’ici 2025.

Négociations avec les défenseurs des animaux

Pour remplacer les œufs de poules élevées en cage, le leader mondial de la restauration hors domicile a décidé de s’approvisionner auprès d’agriculteurs locaux, espérant alors atteindre les 250 millions d’œufs qu’il utilise chaque année. Ce qui correspond à ce que pondent en un an quelque 850.000 poules en élevage.

Cet engagement est le résultat d’une négociation avec l’Open Wing Alliance, coalition mondiale d’associations de défense des animaux qui compte dans ses rangs L214 (représentant en France) et dont l’objectif est d’éliminer l’élevage en batterie des poules.

« La maltraitance animale de masse est inéluctablement vouée à disparaître »

L214 a d’emblée félicité Sodexo par la voix de sa porte-parole, Brigitte Gothière : « L’engagement de Sodexo représente une avancée majeure et un signal pour l’industrie agroalimentaire dans son ensemble. La maltraitance animale de masse que constitue l’élevage en cage est inéluctablement vouée à disparaître. »

En France, la part des poules élevées en cage est passée de 96 % en 1990, à 68 % en 2014, au bénéfice de l’élevage en plein air, un chiffre qui reste 10 % supérieurs à la moyenne européenne, selon L214. Et si les « poules version Sodexo » ne seront plus en cage, elles pourront malgré tout vivre en permanence sous la lumière électrique, dans des bâtiments fermés et des espaces réduits.

 

>> A lire aussi : Alimentation: Monoprix ne commercialise plus d'oeufs en batterie

L214 fait pression sur Super U

L214 appelle les entreprises agroalimentaires françaises à exclure les œufs de poules en cage de leur politique d’approvisionnement.

Après avoir convaincu Monoprix et Michel & Augustin, L214 va remettre prochainement à l’enseigne Super U une pétition rassemblant plus de 100.000 signatures.