Free: Le contrat d'itinérance signé avec Orange pèse sur l'opérateur mobile

TÉLÉCOMS Cela représentait l’équivalent d' « un demi-réseau national » chaque année…

20 Minutes avec agence

— 

Le directeur général d'Iliad Maxime Lombardini, le 10 mars 2016 à Paris
Le directeur général d'Iliad Maxime Lombardini, le 10 mars 2016 à Paris — ERIC PIERMONT AFP

Le contrat d’itinérance signé avec Orange coûterait beaucoup à Free. C’est en tout cas ce qu’a indiqué Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, maison-mère de l’opérateur mobile, auditionné la semaine dernière par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Le dirigeant a même estimé que la redevance versée à son concurrent pour avoir le droit d’utiliser son réseau quand cela est nécessaire représentait l’équivalent d' « un demi-réseau national » chaque année. En tout cas lors des premières années du partenariat, puisque la somme à régler a baissé pour la première fois début 2016.

« On adorerait aller plus vite »

Une économie que Free Mobile doit au déploiement de son propre réseau et à l’autonomie qu’il permet à l’opérateur, qui souhaiterait d’ailleurs accélérer le rythme de développement mais n’en a pas les moyens, explique Univers Freebox.

« On adorerait aller plus vite. (…) Si on avait pu acheter un réseau de 15.000 antennes clef en main, on l’aurait fait le premier jour », a répondu Maxime Lombardini aux députés qui lui demandaient pourquoi Free ne déployait pas plus rapidement son réseau.

>> A lire aussi : Free: L'opérateur doit cesser d'utiliser «rapidement» les réseaux d'Orange, selon l'Arcep

Des obstacles supplémentaires

Parmi les obstacles supplémentaires à une indépendance rapide de Free Mobile, le directeur général a également cité d’exigeantes obligations de couvertures et la rigueur de certaines lois régissant les télécoms en France.