Attentats: réactivation de mesures de soutien aux entreprises du tourisme

© 2016 AFP

— 

Des parasols et chaises longues sur le sable en bord de Seine à Paris, avant l'ouverture de Paris Plages, le 19 juillet 2016
Des parasols et chaises longues sur le sable en bord de Seine à Paris, avant l'ouverture de Paris Plages, le 19 juillet 2016 — MATTHIEU ALEXANDRE AFP

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé mercredi avoir réactivé "l'ensemble des dispositifs" qui permettent d'accompagner les acteurs économiques du secteur du tourisme après l'attentat de Nice, tout en appelant à ne "pas sombrer dans le catastrophisme".

"Il est évident que pour ce qui est du tourisme français et international, on assiste aujourd'hui à une première baisse des réservations, rien n'est critique, nous ne savons pas dire si cela est pérenne, mais il y a eu dans certains secteurs une baisse entre 20 et 30%", a déclaré à la presse Emmanuel Macron, à la sortie d'une réunion de la cellule de continuité économique (CCE) à Bercy, avec des acteurs du tourisme.

"Nous continuerons dans les semaines qui viennent à être très vigilants sur toutes les activités culturelles, les festivals, toutes les activités liées au tourisme et également celles liées au commerce", a-t-il ajouté.

- Pas de catastrophisme -

Mais il a martelé qu'"il est important, et c'est l'appel de tous les professionnels, de ne pas sombrer dans le catastrophisme". "Si on a un message anxiogène, on ne peut pas continuer à attirer les touristes étrangers et à dire à nos concitoyens que la vie doit reprendre", a-t-il dit, ajoutant qu'"il est important de rassurer pour que l'activité retrouve la normale".

Concernant les mesures prises pour venir en aide aux professionnels touchés par la baisse de fréquentation touristique et à la baisse de leur chiffre d'affaires, M. Macron a assuré que le gouvernement "les accompagnera en prenant des mesures d'urgence si elles sont requises".

Plus précisément, Emmanuel Macron a expliqué avoir "réactivé l'ensemble des dispositifs qui permettent d'accompagner les acteurs économiques dans cette période: la possibilité pour les acteurs impactés d'avoir un différé dans leurs remboursements à l'égard de la banque publique d'investissement; un lissage des échéances fiscales et sociales et la possibilité de recourir au temps partiel et à des dispositifs dérogatoires en terme d'organisation du temps de travail".

"L'attentat de Nice fait une onde de choc qui a un impact sur la région Provence-Alpes Côte d'Azur, mais qui peut aussi l'avoir sur les grands sites d'attraction touristiques français, sur la région parisienne donc nous suivons avec grande vigilance l'ensemble de ces secteurs", a-t-il affirmé.