Téléphonie: Free part à la conquête du marché italien

FUSION En achetant les actifs de deux opérateurs italiens, l'opérateur fondé par Xavier Niel pourrait franchir les Alpes...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris
Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris — Eric Piermont AFP

Iliad, la maison-mère de l’opérateur Free Mobile, aurait des vues sur le marché italien de la téléphonie mobile, dont la taille est comparable à celui de la France. Le groupe serait, en effet, entré en négociations exclusives avec deux opérateurs italiens, Vimpelcom (Wind) et Hutchison Holdings (3 Italia), pour en racheter les fréquences et les équipements. Une transaction qui permettrait à la société fondée par Xavier Niel de mettre un pied dans le pays.

>> A lire aussi : Free: Objectif Outremer pour Iliad?

Une fusion à 24 milliards d’euros

La vente des actifs des deux opérateurs transalpins, qui sont en train de rapprocher leurs activités de téléphonie mobile, rendrait l’opération plus acceptable aux yeux des autorités européennes.

Bruxelles est, en effet, inquiet de la fusion à 24 milliards d’euros entre les deux compagnies italiennes et de la concentration qui résulterait du passage de quatre à trois opérateurs dans le pays. Or la vente des actifs à Free garantirait l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché italien et donc un niveau de compétition suffisant aux yeux de Bruxelles, explique Le Figaro.

Déjà 15 % de participation dans le capital de Telecom Italia

Xavier Niel a de toute façon un plan B pour s’installer sur le marché italien. Le milliardaire a, en effet, pris 15 % de participation dans le capital de Telecom Italia en octobre 2015, alors que le cours des actions de l’opérateur était au plus bas. Si l’achat par Iliad de Hutchison Holdings et Vimpelcom aboutit, l’homme d’affaires français devra revendre ses parts car il n’est pas autorisé à être actionnaire d’un autre opérateur.

Mais le prix des titres Telecom Italia sera alors boosté par la fusion réussie entre ses deux concurrents. Xavier Niel sortira donc de toute façon gagnant quelle que soit a suite des évènements.