La SNCF relance les billets de dernière minute à prix réduits

TRANSPORTS L’objectif de l'offre TGVpop est de reconquérir les 18-24 ans...

20 Minutes avec agence

— 

Des passagers attendent sur le quai de la ligne TGV à la gare de Bordeaux-Saint-Jean le 9 juillet 2012
Des passagers attendent sur le quai de la ligne TGV à la gare de Bordeaux-Saint-Jean le 9 juillet 2012 — LOIC VENANCE AFP

Plutôt réputée pour proposer des tarifs avantageux aux voyageurs qui réservent à l’avance, la SNCF a annoncé, ce lundi, qu’elle allait faire évoluer sa politique. La SNCF va, en effet, proposer des billets de trains à prix réduits trois jours avant le départ.

Ce dispositif répond au nom deTGVpop. Il avait été testé  l’été dernier, il est aujourd’hui généralisé. Désormais, il sera donc possible de dégoter un Paris-Lille à 20 euros au lieu du double habituellement, ou un Paris-Marseille pour 50 euros au lieu de 80 et ce, tout au long de l’année.

 

Votes et code Pop

Pour bénéficier de ces tarifs, les internautes devront pré-réserver en ligne le trajet de leur choix afin de débloquer la vente des places Pop. Puis, il faudra voter pour les trajets désirés sur le site Internet Voyages-sncf.com au moins quinze jours avant le départ. Des votes limités aux trains circulant en dehors des heures de pointe.

 

>> A lire aussi : Plus rapide dès le 3 juillet, le TGV Est sera aussi plus cher

 

« Si le trajet est validé, les internautes qui ont voté recevront un code Pop pour réserver leur place trois jours avant le départ. Dans le cas contraire, le train est annulé », précise la SNCF, rappelant que l’été dernier, 90 % des trains soumis à ces votes étaient finalement partis.

Avec cette nouvelle politique tarifaire, la SNCF espère reconquérir les jeunes : « La moitié des 18-24 ans achètent leurs billets une semaine avant le départ, et un sur huit se décide la veille ou le jour même », a confié au Parisien Rachel Picard, directrice générale de Voyages-SNCF.

 

 

« Nous avons calqué nos petits prix sur ceux du covoiturage »

Reste que le spécialiste du rail souhaite également lutter contre le covoiturage qui ne cesse de lui grignoter des parts de marché. « Nous avons calqué nos petits prix sur ceux du covoiturage », précise même une porte-parole.

« Notre Paris-Lille et notre Paris-Marseille sont respectivement à 20 euros et 50 euros, quand le covoiturage propose, pour ces mêmes trajets, des prix entre 19 euros et 49 euros, mais sans la grande vitesse et sans le confort d’un voyage en TGV », précise Rachel Picard. Au total, 500.000 billets à tarif réduit et 100 destinations sont concernés par cette nouvelle offre lancée avant la période estivale.

 

>> A lire aussi : Vacances d'été 2016: La SNCF lance les billets à petits prix