Le nouveau siège d'Airbus à Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne), lors de son inauguration le 28 juin 2016 Lancer le diaporama
Le nouveau siège d'Airbus à Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne), lors de son inauguration le 28 juin 2016 — Rémy GABALDA AFP

Économie

Airbus relocalise près de Toulouse son état-major allemand et parisien

Airbus Group, maison mère de l'avionneur, a inauguré mardi son nouveau QG près de Toulouse, qui regr...

Airbus Group, maison mère de l'avionneur, a inauguré mardi son nouveau QG près de Toulouse, qui regroupera en un seul lieu une direction jusqu'alors bicéphale et divisée entre Paris et Munich.

"Ce QG est tellement près de nos opérations, des taxiway, des pistes d'où nos avions décollent", a déclaré le président exécutif du groupe, Tom Enders, sous le bruit des appareils quittant l'aéroport de Toulouse-Blagnac, juste derrière le nouveau bâtiment.

"Il nous faut être proches de nos produits", a-t-il ajouté devant les bureaux de verre high-tech du "WingsCampus" qui abritent dorénavant le nouveau siège mondial du groupe, d'un coût de 100 millions d'euros.

Ce centre administratif regroupe 1.500 employés dont les quelque 300 dirigeants jusqu'alors basés à Paris et environ autant de cadres qui travaillaient à Ottobrunn, dans la banlieue de Munich.

Le siège social reste quant à lui basé aux Pays-Bas pour des raisons fiscales, selon la presse. Airbus assure que le choix de cette nation "neutre" avait plutôt été fait pour éviter de faire des jaloux en installant le siège officiel d'Airbus chez l'un des pays fondateurs de la société.

Le regroupement à Blagnac avait été voulu par le patron d'Airbus Group dès son arrivée à la tête du géant européen en juin 2012. Il avait même montré l'exemple en déménageant son bureau à Blagnac, où est déjà implanté le siège social de la principale filiale d'Airbus Group, soit l'avionneur éponyme.

L'Allemand avait expliqué en 2012 aux salariés de Paris et Ottobrunn vouloir faire du groupe une société "normale qui n'ait pas plusieurs centres de gravité mais un seul".

"L'unique siège d'EADS (ancien nom d'Airbus Group, ndlr) sera Toulouse. C'est là que je serai au plus près du business. Et je veux mes équipes autour de moi", avait déclaré M. Enders lors d'un comité de groupe européen en juin 2012.

Le projet avait fait grincer des dents outre-Rhin, tant les choix stratégiques d'Airbus, et en particulier la localisation des emplois, sont toujours surveillés de très près par les pays membres du groupe.

Airbus Group rassemble Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters. Il emploie 136.000 personnes, dont près de 30.000 dans la région de Toulouse, et a réalisé l'an dernier un chiffre d’affaires de 64 milliards d'euros.