Brexit: Les marchés mondiaux cédent à la panique à l'issue du référendum

ROYAUME-UNI La livre sterling est tombée d'abord sous 1,45 dollar, puis 1,40 dollar, et a poursuivi sa folle descente à des niveaux inédits depuis 1985...

C. A. avec AFP

— 

Le Royaume-Uni a voté la sortie de l'UE. Londres, le 24 juin 2016
Le Royaume-Uni a voté la sortie de l'UE. Londres, le 24 juin 2016 — ROB STOTHARD / POOL / AFP

Les marchés financiers étaient assommés vendredi à l'annonce d'une victoire du Brexit.

La livre britannique tombe au plus bas depuis 1985, le yen s'envole, les Bourses s'effondrent.

>> Suivez l'évolution de la journée en direct par ici

«L'ampleur des dégâts est difficile à évaluer»

«C'est l'un des plus gros chocs sur les marchés de tous les temps», a réagi Joe Rundle, analyste chez ETX Capital. «Les répercussions du vote vont se faire sentir dans le monde entier. L'ampleur des dégâts est difficile à évaluer mais il sera probablement plus important que tous les événements survenus depuis la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008».

Le scénario tant redouté, celui d'une sortie du Royaume-Uni de l' Union européenne, s'est confirmé au fil des heures, plongeant les investisseurs dans la panique.

>> A lire aussi : Quel impact sur l’économie française?

Londres, Paris, Francfort et Tokyo plongent

A Londres, la Bourse perdait plus de 7% quelques minutes après l'ouverture. Les valeurs de certaines grandes banques comme Royal Bank of Scotland (RBS), Barclays et Lloyds Banking Group s'effondraient de près de 30%.

Du côté de Paris, la Bourse plongeait de plus de 10%, plombée par l'effondrement des valeurs bancaires, les marchés mondiaux cédant à la panique après la victoire du Brexit. A 09h26, l'indice CAC 40 perdait 10,05% à 4.017,18 points. BNP Paribas chutait de 17%, Crédit Agricole 17,7% et Société Générale 21%.

>> A lire aussi : Alxit, Groexit, Barxit... Ils ont déjà dit adieu à l'Europe

La Bourse de Francfort, s'effondrait aussi à l'ouverture de la séance, l'indice vedette Dax lâchant non loin de 10%. Après une ouverture en chute de 9,94%, l'indice des trente valeurs allemandes vedettes fondait encore de 9,60% à 9.272,19 points à 07h07 GMT.

La livre au plus bas depuis 1985

Après s'être envolée au-dessus de 1,50 dollar au moment de la fermeture des bureaux de vote, la livre sterling est tombée d'abord sous 1,45 dollar, puis 1,40 dollar, et a poursuivi sa folle descente à des niveaux inédits depuis 1985, jusqu'à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10% sur la journée. Elle baissait aussi face à l'euro qui s'élevait jusqu'à 81,96 pence, contre 76,02 quelques heures plus tôt.

Parallèlement et avant même que l'annonce soit officielle, le yen, valeur refuge, flambait: le dollar chutait à 99,04 yens, du jamais vu depuis novembre 2013, contre 106,84 yens auparavant, et l'euro à 109,60 yens, contre 122,01 yens.