Etats-Unis: Microsoft investit dans le marché légal du cannabis

HIGH-TECH Le géant américain s’est associé à Kind Financial, une star-up qui combat le commerce illégal de drogues douces…

20 Minutes avec agences

— 

Les adeptes du cannabis aux États-Unis vont enfin pouvoir, ce 1er janvier, consommer légalement de la marijuana à des fins récréatives dans deux Etats de l'ouest du pays, le Colorado et l'Etat de Washington.
Les adeptes du cannabis aux États-Unis vont enfin pouvoir, ce 1er janvier, consommer légalement de la marijuana à des fins récréatives dans deux Etats de l'ouest du pays, le Colorado et l'Etat de Washington. — Frederic J. Brown AFP

On n’attendait pas forcément la firme créée par Bill Gates sur ce terrain-là. Le géant informatique Microsoft a pourtant annoncé, jeudi, s’être allié à Kind Financial, une start-up californienne qui a mis au point un outil de suivi des ventes de graines de cannabis, de la semence (cannaculture) à la vente.

 

 

Utilisée par les autorités locales, la plateforme de Kind Financial, créée en 2013, est devenue l’amie des agences de régulation qui scrutent le marché noir depuis l’explosion de la légalisation de la marijuana à des fins récréatives ou thérapeutiques aux Etats-Unis (Colorado, Alaska et Washington).

 

Soutien marketing, économique et technique

« Kind est fier d’offrir aux gouvernements et aux agences de régulation les outils et la technologie pour surveiller la conformité du cannabis. Je suis ravi que Microsoft soutienne la mission de Kind pour construire la colonne vertébrale du suivi du cannabis », a ainsi déclaré le directeur exécutif de Kind Financial David Dinenberg.

Grâce à Microsoft, la start-up pourra, dixit The New York Times, déployer son outil dans la vingtaine d’Etats américains à avoir autorisé la vente de cannabis. Parmi eux, la Californie qui doit, cet automne, s’exprimer par les urnes sur la légalisation la marijuana à usage récréatif.

Un marché qui devrait croître de 30 % par an

Microsoft proposera, en outre, sa solution « Azure Governement » conçue pour répondre aux exigences des administrations américaines et l’ultra populaire marque de Bill Gates apportera un soutien marketing de poids.

Pour rappel, en 2015, les Américains ont dépensé 5,4 milliards de dollars (4,8 milliards d’euros) sur le marché légal de la drogue, selon le groupe de recherche New Frontier Data. Un marché qui devrait croître de 30 % par an sur les cinq prochaines années, voire frôler avec les 22 milliards de dollars en 2020.

 

>> A lire aussi : MassRoots, le «Facebook du Cannabis» veut entrer en Bourse

 

Des chiffres conséquents qui ont bien tapé dans l’œil de Microsoft, qui conscient du potentiel économique du cannabis, devient donc, comme le titre The New York Times, « la première grande entreprise à vouloir servir le marché légal de la marijuana ».