Free: Pour le PDG d'Orange, l'opérateur «a détruit un équilibre»

TELEPHONIE Stéphane Richard estime que l'arrivée de la filiale d'Iliad sur le marché des télécoms explique en partie les difficultés d'Orange à investir...

20 Minutes avec agence

— 

Free Mobile a lancé ses offres le 10 janvier 2012
Free Mobile a lancé ses offres le 10 janvier 2012 — PRM/SIPA

Auditionné ce mardi par la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, le PDG d’Orange Stéphane Richard a expliqué aux députés à quel point, pour lui, l’arrivée de Free en 2012 avait eu des conséquences négatives pour les acteurs du secteur des télécoms. Un effet que le dirigeant estime être encore perceptible aujourd’hui.

« On nous a imposé un quatrième opérateur mobile en détruisant un équilibre de marché, avec de la concurrence qui permettait aux opérateurs d’investir pour assurer la qualité de leurs infrastructures. Tout ça a été foutu par terre. On s’est adapté mais nous avons perdu deux milliards de marge dans cette histoire. Donc, c’est deux milliards qu’on n’a pas aujourd’hui pour investir », a ainsi déclaré l’ancien haut fonctionnaire.

Les opérateurs ont consacré d’importants budgets

L’année 2015 a pourtant connu des records en matière d’investissements de la part des opérateurs, qui n’ont par ailleurs pas cessé de consacrer d’importants budgets à leur développement et à leurs infrastructures depuis l’arrivée de Free, indique Univers Freebox.

>> A lire aussi : Les premières conséquences pour les opérateurs de l'arrivée de Free Mobile