Salaires, fin de carrière: Comment le gouvernement va revaloriser les profs

EDUCATION Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce mardi une revalorisation qui atteindra un milliard d’euros…

Clémence Apetogbor

— 

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem
La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem — PATRICK KOVARIK / AFP

Des profs davantage payés à partir du 1er janvier 2017, des carrières accélérées pour les enseignants les plus engagés, notamment en éducation prioritaire : Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce mardi une revalorisation qui atteindra un milliard d’euros en 2020. 20 Minutes décortique pour vous le protocole sur les parcours, les carrières et les rémunérations (PPCR) des fonctionnaires de l’ Education Nationale :

  • L’indemnité de 400 euros par an pour les professeurs des écoles créée par Vincent Peillon sera alignée à la rentrée 2016 avec la prime correspondante des professeurs du secondaire fixée à 1.200 euros, comme l’a annoncé Manuel Valls début mai.
     
  • Il est prévu d’augmenter tous les profs d’abord le 1er janvier 2017, moins de quatre mois avant l’élection présidentielle, puis le 1er janvier 2019.
     
  • Les enseignants vont aussi bénéficier du dégel du point d’indice des fonctionnaires, avec deux revalorisations de 0,6 %, en juillet 2016 et février 2017.
     
  • Lors de leur première année d’enseignement, les professeurs gagneront à terme, d’ici 2020, 1.400 euros bruts de plus par an.
     
  • Un professeur des écoles qui exercera dix ans en éducation prioritaire et deviendra directeur d’école pourra gagner en fin de carrière 1.000 euros de plus par mois qu’actuellement.

>> A lire aussi : Les contrats aidés d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) vont être transformés en CDI

  • Des professeurs très engagés, notamment en éducation prioritaire, pourront de plus bénéficier d’une accélération de carrière et accéder prioritairement à une « classe exceptionnelle » créée en septembre 2017.
     
  • Dans le cadre de la réforme de l’éducation prioritaire, les primes des enseignants y ont été augmentées de 50 % en REP et de 100 % en REP +.
     
  • Par ailleurs, « les missions des personnels d’inspection et de direction seront désormais davantage orientées vers le pilotage pédagogique, la formation continue ».
     
  • Le ministère veut aussi passer d’une gestion « technocratique » des enseignants à « une véritable politique de ressources humaines » avec quatre rendez-vous pour faire le point au cours d’une carrière.