Une courte majorité de Français favorables à un «revenu minimum universel»

SONDAGE Le « revenu de base universel », garantirait à tout citoyen, sans condition ni contrepartie, un revenu de base en remplacement des différentes aides sociales existantes...

Clémence Apetogbor

— 

Pour une majorité (relative) de Français, ce revenu devrait être compris entre 500 et 750 euros.
Pour une majorité (relative) de Français, ce revenu devrait être compris entre 500 et 750 euros. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Sujet de plus en plus présent dans le débat public, l’instauration d’un « revenu minimum universel » est plébiscitée par un peu plus de la moitié des Français (51 %), selon un sondage BVA.

A l’inverse, 48 % des personnes interrogées déclarent être opposées à la mise en place d’un « revenu de base universel », garantissant à tout citoyen, sans condition ni contrepartie, un revenu de base en remplacement des différentes aides sociales existantes, selon ce sondage publié lundi sur lepoint.fr.

Une majorité de partisans de droite contre, une majorité de sympathisants de gauche pour

Parmi les partisans de droite, 59 % sont opposés au revenu universel. C’est le cas de 64 % des sympathisants des Républicains (LR), 61 % de ceux de l’UDI mais seulement 50 % de ceux du MoDem. Parmi les sympathisants du Front national, 62 % y sont opposés.

Au contraire, les sympathisants de gauche y sont favorables à 74 % : avec 70 % d’opinions favorables au PS et 91 % pour le groupe d’ Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

Près des trois quarts (71 %) des sondés considèrent que la mise en place de ce revenu minimum universel « permettrait de simplifier le système d’aides sociales » et un peu plus de la moitié (53 %) qu’il pourrait être « un moyen efficace de lutter contre la pauvreté ».

Un revenu minimum entre 500 et 750 euros ?

En revanche, seulement 42 % pensent que ce système serait un « moyen efficace de relancer l’économie en favorisant la consommation ».

>> A lire aussi : Un revenu de base de 800 euros pour chaque Finlandais

S’il devait être mis en place, le montant mensuel du revenu devrait être compris entre 500 et 750 euros pour 29 % des interrogés, alors qu’il devrait être de moins de 500 euros pour 28 % d’autres. Ils sont 24 % à penser qu’il devrait être compris entre 750 et 1.000 euros, et 14 % à estimer qu’il devrait dépasser 1.000 euros.

Le sondage a été réalisé selon la méthode des quotas auprès de 1.156 personnes les 26 et 27 mai par Internet.