ERDF change de nom et ça va (vous) coûter de 20 à 300 millions d’euros

DEPENSE Le gestionnaire du réseau français de distribution d’électricité s’apprête à changer de nom pour un coût contesté par la CGT…

20 Minutes avec AFP

— 

Le gestionnaire du réseau français de distribution d'électricité ERDF va désormais s'appeler Enedis pour se démarquer de sa maison mère EDF
Le gestionnaire du réseau français de distribution d'électricité ERDF va désormais s'appeler Enedis pour se démarquer de sa maison mère EDF — DOMINIQUE FAGET AFP

ERDF s’appellera bientôt Enedis et ce changement de nom crée la polémique. Selon la CGT, cette évolution coûterait la bagatelle de « 300 millions d’euros aux usagers ». « Faux », rétorque la direction de l’entreprise, qui évoque quant à elle un coût compris entre « 20 et 25 millions d’euros ».

>> A lire aussi : Compteurs Linky et Gazpar: Les communes rebelles sont-elles victimes d'intimidation?

Alors, qui dit vrai ? En tout cas, ce changement de nom, qu’ERDF doit officialiser mardi, a été exigé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), comprenez le gendarme français de l’énergie. Objectif : qu’ERDF se démarque davantage de sa maison mère EDF.

Le logo, changé en juin dernier, devient obsolète

Ce n’est pas la première fois que la CRE fait cette demande. En juin 2015, ERDF avait déjà modifié son logo, la CRE estimant qu’avec un sigle et une prononciation trop proches, EDF et ERDF entretenaient une confusion dans l’esprit des consommateurs.

Mais la CRE a jugé le changement de logo « insuffisant » pour écarter tout risque de confusion. Et donc demandé à ERDF de changer de nom, et donc à nouveau de logo. Ce qui fait bondir la CGT, pour qui l’argent dépensé pour les changements de logo et de nom « pourrait servir à ne pas augmenter les factures, à combattre la précarité énergétique (11 millions de Français dans cette situation aujourd’hui), à investir dans l’appareil industriel, à créer des emplois et augmenter les salaires ».

« Ce n’est pas avec ce type de politique de gaspillage financier que l’économie se portera mieux et que le chômage sera résorbé », poursuit la fédération. « Inversons la hiérarchie des décisions, et donnons plus de pouvoir aux salariés, aux citoyens, aux élus en mettant en place un Pôle Public de l’Energie », ajoute-t-elle.

>> A lire aussi : Yvelines: Refoulés du bowling, les agents ERDF ivres coupent le courant