Total: 653 stations-service toujours en rupture totale ou partielle en France

© 2016 AFP

— 

Une station-service Total fermée, le 25 mai 2016 à Feyzin, dans la région lyonnaise
Une station-service Total fermée, le 25 mai 2016 à Feyzin, dans la région lyonnaise — JEFF PACHOUD AFP

Total a annoncé lundi que 653 de ses 2.200 stations-service en France étaient toujours en rupture totale ou partielle, un chiffre quasi stable par rapport à son dernier pointage de vendredi, et la situation dans les raffineries restait aussi inchangée.

Six des huit raffineries du pays, dont cinq sont opérées par Total, étaient toujours à l'arrêt ou tournaient au ralenti lundi en milieu de journée, a confirmé à l'AFP un porte-parole de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Le ministère des Transports n'était pas joignable dans l'immédiat pour donner davantage d'informations.

«Les chiffres de l'approvisionnement des stations sont en train de s'accroître, s'améliorer», avait assuré dimanche le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Selon Total, 273 de ses stations-service étaient en rupture complète d'approvisionnement en carburant lundi à 13H00, contre près de 300 vendredi en fin d'après-midi.

Mais 380 stations du groupe étaient en rupture partielle, contre 362 au précédent pointage de vendredi.

Cette augmentation ne devrait être que temporaire car due «à moins de tournées de camions en raison du week-end, surtout le dimanche», a expliqué à l'AFP un porte-parole du groupe.

Le groupe mobilise actuellement plus de 1.000 camions pour ravitailler ses stations à partir des dépôts de carburant accessibles, contre 350 camions en temps normal.

Par ailleurs, 30 stations du groupe restaient réquisitionnées par les autorités pour les véhicules prioritaires (pompiers, ambulances, gendarmerie), contre 41 vendredi.

La France compte quelque 11.500 stations-service, mais seul Total communique actuellement sur l'état d'approvisionnement de ses stations.