Air France-KLM a fortement réduit ses pertes

© 2016 AFP

— 

Alexandre de Juniac le 6 janvier 2016 à Paris
Alexandre de Juniac le 6 janvier 2016 à Paris — ERIC PIERMONT AFP

Le groupe Air France-KLM a affiché mercredi des pertes de 155 millions d'euros au premier trimestre, divisées par près de quatre, et a confirmé ses objectifs pour 2016 malgré l'incertitude sur le prix du carburant et les recettes unitaires.

«Air France-KLM affiche à nouveau au premier trimestre 2016 une nette amélioration de ses indicateurs financiers avec un résultat d'exploitation en progression significative, tout en poursuivant son désendettement», s'est félicité le PDG du groupe Alexandre de Juniac cité dans un communiqué.

Le résultat net part du groupe s'est établi à 155 millions d'euros de pertes contre 559 millions d'euros de pertes un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires du groupe a été stable à 5,6 milliards d'euros (en baisse de 1,3% à données comparables hors change).

L'Ebitda (excédent brut d'exploitation) a atteint 266 millions d'euros, soit une augmentation de 292 millions d'euros, a souligné le groupe.

Le cash flow libre d'exploitation s'est élevé à 196 millions d'euros permettant au groupe de «poursuivre la réduction de l'endettement, faisant tomber la dette à 4,161 milliards d'euros», s'est félicité le directeur financier du groupe Pierre-François Riolacci, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Ces «bons résultats nous donnent la possibilité d'envisager les prochains trimestres avec plus de visibilité et de confirmer l'entrée en flotte des B787, le premier en décembre 2016 et le deuxième en avril l'année prochain», a-t-il ajouté.

Air France-KLM a confirmé ses objectifs de poursuite d'une dynamique de réduction du coût unitaire de l'ordre de 1% en 2016, d'un cash flow libre d'exploitation après cessions compris entre 0,6 et 1 milliard d'euros et la poursuite d'un désendettement significatif.

La hausse prévue des capacités en été sur un marché européen secoué par les attaques terroristes engage le groupe à «une grande prudence sur les mois qui viennent», a toutefois précisé M. Riolacci.

Concernant le trafic, «on observe une tendance à prendre les réservations un peu plus tard», selon M. Riolacci.

Le trafic à Paris reste «perturbé par les événement terroristes», a-t-il précisé, soulignant que le marché japonais en particulier est en forte baisse.

Le groupe Air France-KLM a renoué avec les bénéfices en 2015, une première depuis sept ans, avec un bénéfice net de 118 millions d'euros, grâce notamment à la baisse du prix du carburant.

La compagnie Air France est engluée depuis des mois dans un dialogue social difficile avec ses pilotes sur des mesures de productivité.

Mardi, le conseil d'administration d'Air France-KLM a autorisé la compagnie à imposer dès le 1er juin des baisses de rémunération aux pilotes, qui avaient rejeté une ultime proposition de la direction.