Paris dans la ligne de mire de Bruxelles

- ©2007 20 minutes

— 

La France reste parmi les mauvais élèves en Europe. Son but, cette année : stabiliser la dette à 64 % du PIB. Or, non seulement cet objectif sera « difficile à tenir » compte tenu de la conjoncture économique, selon Mathieu Plane de l'Observatoire français des conjonctures économiques, mais, en plus, il est encore loin de ce qui a été fixé par Bruxelles, soit 60 % pour 2010. « Seules une croissance forte ou des réformes structurelles profondes permettraient d'assainir le budget de l'Etat », affirme Mathieu Plane. Mais Paris ne semble pas pencher pour la deuxième option, ce qui commence à faire sérieusement grincer des dents à Bruxelles.

Sur www.20minutes.fr

L'interview d'un spécialiste des finances publiques