Jeunes diplômés en Europe: Cinq vérités qui vont (sans doute) vous surprendre

EDUCATION Quel est le pays d’Europe où les jeunes réussissent le mieux leurs études ? Comment se situe la France ? Une enquête d’Eurostat vient répondre à ces questions…

Céline Boff

— 

Une photo d'un amphi de Paris 12.
Une photo d'un amphi de Paris 12. — Unef

Les Européens sont de plus en plus diplômés. Entre 2002 et 2015, le nombre d’Européens âgés de 30 à 34 ans ayant validé un diplôme de l’enseignement supérieur a progressé de 64 % ! C’est ce que révèle, ce mercredi, une étude d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Cette enquête nous apprend une foule d’autres choses comme le prouvent ces « cinq vérités » recensées par 20 Minutes.

Vérité n°1 : Les femmes sont bien plus diplômées que les hommes

En 2015, 43,4 % des femmes âgées de 30 à 34 ans et vivant dans l’Union européenne avaient décroché un diplôme de l’enseignement supérieur. Soit une proportion très nettement supérieure – presque 10 points – à celle de leurs homologues masculins – ils étaient 34 % à être titulaires d’un tel diplôme. L’écart était bien moindre en 2002, avec 24,5 % de femmes de 30 à 34 ans diplômées et 22,6 % d’hommes de 30 à 34 ans diplômés. Rappelons que l’Europe s’est fixée pour objectif d’atteindre 40 % des 30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur en 2020 – elle en dénombre pour l’heure 38,7 %.


Create line charts

Vérité n°2 : C’est en Lituanie qu’il y a le plus de diplômés

En 2015, presque six Lituaniens sur 10 (57,6 %) âgés de 30 à 34 ans avaient achevé des études supérieures. Ils s’avèrent être les plus diplômés de l’UE, devant les Chypriotes (54,6 %), les Irlandais (52,3 %), les Luxembourgeois (52,3 %) et les Suédois (50,2 %). Ce sont les cinq pays de l’UE où plus d’un jeune sur deux est diplômé. La Lituanie a particulièrement progressé au fil des ans : seuls 23,4 % des 30 à 34 ans avaient validé un diplôme en 2002 contre, par exemple, 32 % des Irlandais et 36 % des Chypriotes.


Create your own infographics

Au cas où vous vous posiez la question, la Lituanie, c’est ici :

Localisation de la Lituanie.
Localisation de la Lituanie. - Capture Google Map

Vérité n°3 : C’est en Italie qu’il y a le moins de diplômés

Si la Lituanie occupe le haut du classement, c’est l’Italie qui en tient le bas. En 2015, seul un Italien âgé de 30 à 34 ans sur quatre (25,3 %) avait décroché un diplôme de l’enseignement supérieur. Les autres moins bons élèves de l’UE sont la Roumanie (25,6 %), Malte (27,8 %), la Slovaquie (28,4 %) et la République tchèque (30,1 %).


Create column charts

Vérité n°4 : La France n’est pas dans le Top 10

En 2015, 45,1 % des Français âgés de 30 à 34 ans avaient obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur. C’est donc davantage que la moyenne européenne (38,7 %) mais cette proportion ne permet pas à la France de figurer dans le Top 10 des pays enregistrant le plus grand nombre de jeunes diplômés. Outre les pays du Top 5 (voir vérité n°2), la France se fait également dépasser par le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande et l’Estonie. En 2002, elle était dans le Top 10 – elle pointait alors à la 8e place. Rappelons que l’objectif de la France est d’atteindre 50 % de diplômés en 2020.


Create bar charts

Vérité n°5 : L’UE compte « seulement » 11 % de décrocheurs scolaires

En 2015, 11 % des Européens âgés de 18 à 24 ans avaient quitté prématurément l’éducation et la formation. Ils étaient 17 % en 2002. Les jeunes femmes (9,5 % en 2015) sont moins affectées par ce phénomène que les jeunes hommes (12,4 %). L’objectif de l’Europe est de réduire les taux de décrochage scolaire dans l’UE à moins de 10 % d’ici à 2020. En 2015, les proportions les plus faibles de jeunes ayant quitté prématurément l’école ont été observées en Croatie (2,8 %), en Slovénie (5,0 %), à Chypre et en Pologne (5,3 % chacun) ainsi qu’en Lituanie (5,5 %), tandis que les taux les plus élevés ont été enregistrés en Espagne (20 %), à Malte (19,8 %) et en Roumanie (19,1 %). En France, ce taux est de 9,3 %. Elle est le 16e pays où l’on décroche le moins… Ou le 13e pays où l’on décroche le plus.

>> A lire aussi : Droit du travail: Découvrez les mesures les plus surprenantes prises par nos voisins européens