Verser le RSA dès l'âge de 18 ans coûterait près de quatre milliards d’euros par an

EMPLOI Dans un rapport publié ce lundi, le député PS Christophe Sirugue recommande d'accorder le revenu de solidarité active dès la majorité des demandeurs...

Clémence Apetogbor

— 

Le conseil départemental mise sur le contrôle et le retour à l'emploi des bénéficiaires du RSA (Illustration)
Le conseil départemental mise sur le contrôle et le retour à l'emploi des bénéficiaires du RSA (Illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le RSA est aujourd’hui versé dès l’âge de 25 ans. Mais pourrait-il l’être dès la majorité du demandeur ? C’est ce que préconise un rapport, qui sera remis ce lundi à la mi-journée au Premier ministre  Manuel Valls.

Ce rapport, rédigé par le député PS Christophe Sirugue, a pour objectif de ne pas laisser les plus jeunes dans des situations de grande précarité, rapporte Europe 1, qui a pu consulter le document.

>> A lire aussi : Le RSA va augmenter de 2% en septembre 2016

Toucher le revenu de solidarité active dès l’âge de 18 ans est d’ores et déjà possible grâce à certaines dérogations, mais les conditions pour l’obtenir sont drastiques, rappelle Europe 1. Pour se faire, le demandeur doit notamment être un actif ayant déjà travaillé ou ayant épuisé ses droits à l’assurance-chômage, chose assez rare d’après les chiffres puisqu’il y avait seulement un peu plus de 2.000 bénéficiaires de moins de 25 ans en 2014.

Une facture très salée

Cette nouvelle disposition serait complémentaire des dispositifs annoncés par le gouvernement la semaine dernière pour les jeunes, notamment la possibilité pour les étudiants boursiers de garder leur bourse quatre mois après la fin de leurs études.

Bémol, ce RSA jeunes pourrait être extrêmement coûteux. Selon le rapport de Christophe Sirugue, la facture s’élèverait à près de quatre milliards d’euros par an.

Le député socialiste propose également de renforcer l’accompagnement des bénéficiaires du RSA. Aujourd’hui, un bénéficiaire sur cinq est accompagné pour l’aider à trouver un emploi.

Le ministre des Collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet, s’est dit lundi favorable à l’élargissement du RSA aux jeunes de moins de 25 ans. « Les gens de moins de 25 ans ne sont pas, sauf exception, partie prenante du RSA. J’ai cru comprendre que le rapport propose d’élargir le RSA aux jeunes. Ça a un coût, fatalement, mais ce serait une mesure de solidarité, un geste fort en direction de la jeunesse. Je suis pour », a-t-il déclaré sur iTÉLÉ.