La Commission européenne réduit une amende infligée à la Société Générale

ECONOMIE Initialement fixée à 445,88 millions d’euros, l’amende passe à environ 228 millions…

Clémence Apetogbor

— 

La Société Générale peut sourire, l'UE va lui rembourser une partie de son amende (illustration).
La Société Générale peut sourire, l'UE va lui rembourser une partie de son amende (illustration). — BERTRAND LANGLOIS / AFP

La note va être allégée de près de 220 millions d’euros. Une amende infligée par la Commission européenne à la Société Générale il a deux ans et demi va être réduite, a fait savoir la banque française ce vendredi.

En décembre 2013, aux côtés de sept autres banques, la Société Générale a été condamnée pour manipulation du taux interbancaire Euribor, explique  FranceTV info sur son site internet.

Remboursée

Initialement fixée à 445,88 millions d’euros, l’amende passe à environ 228 millions. « La Commission européenne remboursera 218,166 millions d’euros à la Société générale, majorés des intérêts courus. Cette décision sera imputée dans les résultats du premier trimestre 2016 », a précisé la banque dans un communiqué.

La Société Générale avait été condamnée à la suite d’une transaction avec Bruxelles dans le cadre d’une enquête pour violation des règles de la concurrence sur les taux interbancaires. Les faits pour lesquels la banque a été épinglée remontaient à une période comprise entre mars 2006 et mai 2008.

>> A lire aussi : La Société générale conteste le montant de son amende dans l'affaire de la manipulation de taux

En février 2014 la Société Générale avait déposé un recours à l’encontre de cette condamnation, qui portait sur le mode de calcul de la sanction appliquée par la Commission, avait alors expliqué la banque.