Hausse des dépenses militaires mondiales: «L’environnement stratégique est durablement déstabilisé»

INTERVIEW Corentin Brustlein, responsable du Centre des études de sécurité à l’Ifri, revient sur le rapport du Sipri évoquant la hausse des dépenses militaires mondiales en 2015...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Un système de lance-roquettes multiple installé sur un véhicule lors d'un défilé militaire à Islamabad, au Pakistan, le 23 mars 2016.
Un système de lance-roquettes multiple installé sur un véhicule lors d'un défilé militaire à Islamabad, au Pakistan, le 23 mars 2016. — Anjum Naveed/AP/SIPA

Les dépenses militaires mondiales repartent à la hausse en 2015. Elles ont augmenté après quatre années de recul, selon un rapport publié mardi par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). Ces dépenses se sont élevées à 1.676 milliard de dollars, soit une hausse de 1 % sur un an. Les Etats-Unis, la Chine et l’Arabie saoudite dépensent le plus, quand la France représente le septième budget. Le chercheur Corentin Brustlein, responsable du Centre des études de sécurité et du programme «Dissuasion et prolifération» de l’Ifri, revient pour 20 Minutes sur ce rapport…

Comment évaluer cette hausse d’1 % des dépenses militaires mondiales en 2015 ?

Elle correspond à un environnement marqué par des rivalités de puissance renouvelées et par une diversification des menaces. En Europe, le mouvement de réduction de l’effort de défense est interrompu, mais les pays ont des divergences d’appréciation quant à la menace. Les pays nordiques et d’Europe orientale sont avant tout préoccupés par la Russie. Ils augmentent considérablement leur budget, bien que certains partent de très loin. D’autres pays, au Sud ou en Europe centrale, ne se sentent pas menacés.

>> A lire aussi: INFOGRAPHIE. Armements: Le marché mondial en quatre infographies

Les États-Unis restent le pays qui dépense le plus, de très loin, mais leur budget, de 596 milliards de dollars, est en léger repli…

Le budget américain est colossal mais est en baisse depuis plusieurs années. Il reflète notamment la lassitude aux Etats-Unis à la suite des campagnes militaires infructueuses des années 2000, mais aussi la volonté américaine de réduire sa dette fédérale. La crédibilité des garanties de sécurité américaines reposant sur une supériorité militaire et sur une volonté de s’impliquer sont manifestes. Mais elle est parfois mise en doute par des alliés de Washington, sans doute trop rapidement. 

Infographie Statista pour 20 Minutes à propos des plus gros budgets militaires mondiaux en 2015.
Infographie Statista pour 20 Minutes à propos des plus gros budgets militaires mondiaux en 2015. - Infographie Statista pour 20 Minutes

Crédit: Infographie Statista pour 20 Minutes

La Chine a explosé son budget en dix ans avec une hausse +132 % (215 milliards de dollars en 2015)…

Ces chiffres sont très substantiels, et confirment que l’écart entre les Etats-Unis et leurs adversaires potentiels s’est réduit au cours de la dernière décennie. Il n’y a pas pour autant de rattrapage militaire global de la Chine. Le pays investit fortement dans certains segments militaires permettant, au besoin, de s’opposer à une intervention américaine dans la région. Après avoir renforcé la défense de son littoral, la Chine est en train de construire une bulle d’interdiction régionale, qui s’élargit notamment en mer de Chine méridionale. En réaction, ses voisins, comme le Japon, la Thaïlande ou encore les Philippines augmentent sensiblement leurs dépenses militaires.

>> A lire aussi : Mer de Chine : Pékin déploie des missiles sur des îles contestées

Que dire de la France, cinquième budget en 2014, et désormais à la septième place, derrière le Royaume-Uni et l’Inde…

Ce changement ne signifie rien en tant que tel. La France reste l’un des pays les plus actifs et crédibles militairement. Elle a certes connu de fortes coupes budgétaires depuis une vingtaine d’années, mais l’appréciation de l’environnement stratégique et de la menace a été réévaluée par l’exécutif début janvier 2015, après les attentats. Depuis lors, cette tendance à la baisse a été infléchie. L’environnement stratégique apparaît aujourd’hui durablement déstabilisé, avec une ambition russe à surveiller, et des menaces très diverses au Moyen-Orient ou au Sahel par exemple. Aussi est-il indispensable que cet effort de défense se poursuive sur le temps long…