Chili/Cuivre : Codelco enregistre une perte nette de 1,3 milliard de dollars en 2015

© 2016 AFP

— 

La compagnie minière publique chilienne Codelco, plus importante productrice de cuivre au monde, a annoncé jeudi une perte nette de 1,3 milliard de dollars en 2015 liée à des dépréciations d'actifs et à la chute des cours du métal rouge
La compagnie minière publique chilienne Codelco, plus importante productrice de cuivre au monde, a annoncé jeudi une perte nette de 1,3 milliard de dollars en 2015 liée à des dépréciations d'actifs et à la chute des cours du métal rouge — ARIEL MARINKOVIC AFP

La compagnie minière publique chilienne Codelco, plus importante productrice de cuivre au monde, a annoncé jeudi une perte nette de 1,3 milliard de dollars en 2015 liée à des dépréciations d'actifs et à la chute des cours du métal rouge.

Ce résultat annuel de Codelco, qui produit près de 11% du cuivre mondial, intervient après un ajustement comptable extraordinaire de 2,4 milliards de dollars, a expliqué l'entreprise lors d'une conférence de presse.

Hors dépréciation d'actifs, le groupe aurait dégagé un bénéfice légèrement supérieur à 1 milliard de dollars, a-t-elle ajouté. Le résultat final est une perte comptable de 1,3 milliard de dollars.

En comptabilisant la participation minoritaire de Codelco dans d'autres entreprises minières, la perte consolidée atteint les 2,1 milliards de dollars.

«Ce doit être une des plus mauvaises années. J'espère que ce sera la plus mauvais (de son histoire)», a déclaré Nelson Pizarro, le président exécutif de l'entreprise, lors de la présentation des résultats.

En 2014, Codelco avait publié un bénéfice net de 3,03 milliards de dollars, en chute de 22% par rapport à 2013.

Le résultat 2015 est notamment plombé par une chute du cours du cuivre de 20%, le métal rouge passant de 3,11 dollars la livre en moyenne en 2014 à 2,49 en 2015, dans un contexte de faible demande de la Chine, premier acheteur mondial.

De son côté, la production de l'entreprise publique a augmenté en 2015 de 3,6%, totalisant 1,7 million de tonnes, alors que les coûts de production ont chuté de 8%.

«Notre production a été historique, nos coûts ont été historiques, notre performance a été historique, tout a été positif, mais cela n'a pas été suffisant pour compenser la chute brutale des cours» du cuivre, a poursuivi Nelson Pizarro.

Pour faire face à la chute des cours, le groupe public chilien s'est lancé dans un vaste plan d'économies de 1,2 milliard de dollars en 2015, impliquant des réductions de postes et une révision à la baisse de ses investissements sur les cinq prochaines années, auxquels s'ajouteront 574 millions de dollars d'économies en 2016.