Le Français Philippe Donnet a été nommé jeudi numéro un de l'assureur italien Generali
Le Français Philippe Donnet a été nommé jeudi numéro un de l'assureur italien Generali — FILIPPO MONTEFORTE AFP

Économie

Le Français Philippe Donnet nommé à la tête de l'assureur Generali

Le Français Philippe Donnet a été nommé jeudi numéro un de l'assureur italien Generali, en remplacement de Mario Greco, parti chez Zurich Insurance, qui avait fait prendre un virage stratégique au groupe avec un recentrage sur son cœur de métier.

Le Français Philippe Donnet a été nommé jeudi numéro un de l'assureur italien Generali, en remplacement de Mario Greco, parti chez Zurich Insurance, qui avait fait prendre un virage stratégique au groupe avec un recentrage sur son cœur de métier.

M. Donnet, qui assurera les fonctions de PDG, sera assisté d'un directeur général, Alberto Minali, actuel directeur financier de l'assureur italien.

Agé de 56 ans, M. Donnet est directeur des activités de Generali en Italie depuis 2013, une fonction qu'il conservera tout comme M. Minali, 50 ans, restera directeur financier.

Ce dernier «prendra la responsabilité des finances, des opérations, de l'assurance et réassurance, de la structure opérationnelle et organisationnelle», a précisé le groupe dans un communiqué.

M. Donnet était le candidat du président du groupe français Vivendi de Vincent Bolloré, actionnaire important de la banque d'affaires Mediobanca, qui est elle-même le principal actionnaire de Generali avec 13,2% du capital. M. Donnet est membre du conseil de surveillance de Vivendi.

Mediobanca s'était dite favorable à un choix en interne pour remplacer M. Greco afin de garantir la continuité au sein de l'assureur.

Celui-ci a connu une période de turbulences à la Bourse de Milan un peu avant, puis après la démission de Mario Greco, qui a annoncé fin janvier son départ et a été nommé le même jour à la tête du groupe suisse Zurich Insurance.

Le titre reste encore à quelque 15% en-dessous de son niveau de fin décembre, même s'il a amorcé une remontée depuis mi-février. Il avait ainsi bondi de 7,25% le 11 mars, jour du choix de M. Donnet par le comité de nomination, qui a été confirmé jeudi par le conseil d'administration.

La nomination a été saluée tant en interne par les agents au sein du groupe, que par plusieurs analystes.

- Cession d'actifs -

Les résultats annuels du groupe seront annoncés vendredi. Sur les neuf premiers mois de 2015, l'assureur italien a fait état d'un bénéfice net de 1,727 milliard d'euros, en hausse de 8,7%, même si celui du troisième trimestre avait un peu déçu.

L'amélioration amorcée est considérée par beaucoup comme le fruit de la politique de M. Greco, qui a fait prendre un virage stratégique au groupe avec un recentrage sur son cœur de métier, après son arrivée à sa tête en août 2012.

Cette politique s'est traduite par des cessions d'actifs (comme des parts minoritaires dans deux sociétés mexicaines ou encore la banque suisse BSI), mais aussi par une politique de réduction des coûts: réorganisation des activités, centralisation des services informatiques, etc.

M. Greco avait été nommé en remplacement de Giovanni Perissinotto, évincé après 11 ans à la tête de Generali par les principaux actionnaires, mécontents de la chute de l'action et des résultats.

Le nouveau PDG devra poursuivre le travail engagé par son prédécesseur, car selon certains observateurs, il n'est encore qu'à mi-chemin.

Polytechnicien, M. Donnet a derrière lui une longue carrière internationale dans le monde de l'assurance, en particulier chez Axa. Il a ainsi été directeur général d'Axa pour la région Asie-Pacifique.

Sous sa direction, «Generali Italia a accompli une intégration rapide de ses activités, avec une simplification et rationalisation substantielles de ses réseaux de distribution, marques, produits, et de sa structure opérationnelle et organisationnelle», a souligné l'assureur.

Generali, qui emploie 78.000 personnes, compte 72 millions de clients dans plus de 60 pays.