Google: La livraison de produits frais testée en Californie

HIGH-TECH Le service Google Express se limitait jusqu’ici aux produits non-périssables, tels que de l’eau en bouteille ou le papier toilette...

20 Minutes avec agences

— 

Le logo de Google à l'entrée du campus de Google à Mountain View en Californie, le 20 février 2015
Le logo de Google à l'entrée du campus de Google à Mountain View en Californie, le 20 février 2015 — Susana Bates AFP

Le géant internet américain Google (groupe Alphabet) muscle son service Google Express et a commencé, mercredi, à tester en Californie (Etats-Unis) la livraison de produits frais.

Le groupe a précisé sur l’un de ses blogs officiels que le programme pilote est pour l’instant seulement disponible dans certains quartiers de Los Angeles (Pacific Palisades, Westwood, Venice, et Marina del Rey) et de San Francisco (le quartier financier, Mission et Potrero Hill).

Concurrencer Amazon Fresh, CDiscount ou Instacart

Google Express se limitait jusqu’ici aux produits non-périssables, tels que de l’eau en bouteille ou le papier toilette et cela, seulement aux Etats-Unis où il couvre toute la Californie, la plus grande partie du Midwest ainsi que Boston, Washington et New York dans l’Est du pays.

Le géant du Web se devait de rejoindre le marché de la livraison rapide de produits alimentaires, nouveau créneau déjà bien squatté par ses rivaux tels qu’Amazon (Amazon Fresh) et les chaînes de supermarchés ou les startups spécialisées (Instacart). En France, le site marchand CDiscount s’est d’ailleurs lancé dans la livraison de denrées périssables en décembre dernier.