Air France-KLM: Les bénéfices redécollent après un trou d'air de sept ans

TRANSPORTS Le groupe Air France-KLM a annoncé jeudi avoir renoué avec les profits en 2015, grâce notamment à la chute des prix du pétrole...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration Air France
Illustration Air France — MASTAR/SIPA

Une première depuis sept ans. Le groupe Air France-KLM a annoncé jeudi avoir renoué avec les profits en 2015, grâce notamment à la chute des prix du pétrole, au cours d’une année mouvementée sur le plan social. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 118 millions d’euros l’an dernier, contre des pertes de 225 millions d’euros en 2014, selon un communiqué.

>> A lire aussi : Air France revoit son plan de développement pour un décollage réussi

Le PDG Alexandre de Juniac, qui avait dit début janvier s’attendre à un tel retour dans le vert, a attribué ce redressement aux « mesures déployées dans le cadre du plan [de restructuration] Transform 2015 » et à la faiblesse du prix du carburant.

« Le contexte global demeure très incertain »

Air France-KLM reste toutefois prudent pour 2016, estimant que « le contexte global demeure très incertain ». Ainsi, tout en se félicitant de la « très nette amélioration » des résultats, Alexandre de Juniac a indiqué à des journalistes qu’elle « ne change (ait) pas son positionnement concurrentiel notamment par rapport à ses principaux concurrents européens ».

La direction continue donc « de négocier avec notre personnel des accords qui visent à améliorer notre position compétitive », a-t-il ajouté. « La négociation que ce soit chez KLM ou Air France avec le personnel vise à combler le fossé qui nous sépare avec nos principaux concurrents et de ce point de vue-là les choses n’ont pas fondamentalement changé », a plaidé le dirigeant.

L’année 2015 particulièrement mouvementée 

Air France fait face à une concurrence féroce de la part des compagnies du Golfe sur son réseau long-courrier et des compagnies low-cost sur le segment du moyen-courrier.

L’année 2015 a été particulièrement mouvementée au sein de la compagnie Air France avec des négociations difficiles sur un plan de croissance, « Perform 2020 », qui ont conduit à des débordements le 5 octobre. Le DRH Xavier Broseta avait dû fuir des manifestants en colère, en escaladant un grillage, la chemise déchirée.