5 conseils pour sortir gagnant de votre entretien annuel

COACH Gilles Payet, coach de «20 Minutes», vous donne cinq leviers pour mettre toutes les chances de votre côté...

Charlotte Murat

— 

Illustration d'un salarié heureux.
Illustration d'un salarié heureux. — SUPERSTOCK/SIPA

De janvier à mars, place aux entretiens annuels d’évaluation. Le temps de faire un bilan de l’année écoulée. Et de fixer les objectifs pour l’année à venir. Avec à la clé une évolution possible de votre poste (argent, responsabilités, moyens…).

Gilles Payet, animateur du blog Questions d’emploi et du site Mon coaching emploi, vous donne cinq conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

Vous remémorer tous vos succès en 2015

Objectif : Etre au clair sur ce que vous avez fait et ce qu’il vous reste à faire.

Votre boulot : Reprendre votre feuille de route de l’année passée et voir les objectifs atteints, dépassés et non réalisés. Elargir votre recherche à d’autres événements : gestion réussie d’un gros dossier, recrutement d’un collaborateur performant, gain d’un grand compte, prise de parole réussie lors d’un meeting important, etc...

Apprendre à en parler

Objectif : Marquer les esprits de votre manager, donner de l’importance à vos actions.

Votre boulot : Appliquer la méthode « STAR » (Situation, objectifs (Targets), Actions, Résultats). Situez chaque réalisation dans le temps (date), dans le contexte (tu te souviens, le client était furieux), rappelez l’objectif qui était le vôtre (négocier au moins 2,5 % de remise), les actions mises en place (organiser un appel d’offres) et les résultats (gain du marché).

Identifier vos objectifs de négociation

Objectif : Savoir ce sur quoi vous ne transigerez pas, connaître votre marge de négociation.

Votre boulot : Hiérarchiser vos objectifs : augmentation du salaire fixe, création ou élargissement d’une prime, mise en place de deux jours en télétravail, aménagement des horaires de travail, obtention d’une formation ou de moyens supplémentaires (humains, budget, technique…), changement de poste, etc...

Lister tous les arguments

Objectif : Trouver des arguments apportant un bénéfice pour votre interlocuteur.

Votre boulot : Trouver pour chacun de vos objectifs un intérêt pour votre manager : gain de temps, d’argent, d’efficacité personnelle… pour lui ou pour le service qu’il dirige. Exemple : vous proposez de reprendre le travail de relance des impayés, évitant de passer par le service comptable qui gère mal le sujet. En échange, votre manager accepte de déléguer à quelqu’un d’autre une tâche que vous ne voulez plus faire.

Prévoir des plans B

Objectif : Ouvrir la négociation, apporter de la souplesse et survivre après un « non » !

Votre boulot : Lister le maximum d’objectifs, y compris de petits objectifs pour ressortir d’une discussion fermée et bloquée avec de petits gains. Pour le plan B : envisager de mobiliser sans l’avis de votre chef votre compte personnel de formation, rechercher un nouveau job, créer une activité en parallèle de votre travail, etc. Une démarche qui vise à faire de cette année 2016 une belle année, que votre manager soit d’accord ou pas !

>> Cliquez ici pour retrouver les articles de Gilles Payet

Gilles Payet est formateur, consultant RH et éditeur du site www.moncoachingemploi.fr sur lequel il édite des fiches pratiques et propose du coaching sur la recherche d’emploi et l’efficacité professionnelle.