Vallourec: Standard and Poor's dégrade de deux crans la note, de «BB+» à «BB-»

© 2016 AFP

— 

Entrée de l'usine Vallourec, le 30 avril 2015 à Saint-Saulve (Nord)
Entrée de l'usine Vallourec, le 30 avril 2015 à Saint-Saulve (Nord) — FRANCOIS LO PRESTI AFP

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (SP) a dégradé de deux crans la note de crédit du fabricant français de tubes sans soudure Vallourec, de «BB+» à «BB-», estimant que le résultat brut d'exploitation du groupe, qui a annoncé lundi un nouveau plan de restructuration, sera en déclin en 2016.

Dans des conditions de marché difficiles liées aux prix pétroliers, «l'Ebitda (résultat brut d'exploitation) restera en déclin en 2016 et bien plus bas que ce que nous avions escompté, après un Ebitda négatif en 2015», écrit l'agence de notation dans un communiqué.

Pour 2016, le groupe, qui a annoncé lundi un nouveau plan de restructuration, avec 1.000 suppressions de postes en Europe, assorti d'une augmentation de capital d'un milliard d'euros, prévoit lui aussi une perte brute d'exploitation.

La note long terme est assortie d'une perspective négative, ce qui signifie qu'elle est susceptible d'être dégradée de nouveau, mais en raison de l'augmentation de capital annoncée lundi, l'agence n'envisage pas de le faire à court terme.

Elle considère que l'augmentation de capital qui sera réalisée pour moitié auprès de l'Etat et auprès de son partenaire japonais Nissan Steel (NSSMC), lui octroiera une stabilité financière supplémentaire pendant sa phase de restructuration.

L'agence pourrait relever la perspective de «négative» à «stable» dans le courant de l'année si des progrès étaient réalisés grâce à son plan de transformation.