Affaire Volkswagen: Le rappel des voitures au moteur truqué va pouvoir commencer

POLLUTION Les autorités allemandes ont donné leur accord, alors que Volkswagen est embourbé depuis début septembre dans un vaste scandale de tricherie...

N.Beu. avec AFP
— 
Illustration Volkswagen Boris Roessler/dpa via AP, File
Illustration Volkswagen Boris Roessler/dpa via AP, File — Boris Roessler/AP/SIPA

Volkswagen peut désormais commencer le rappel de ses voitures avec un moteur diesel 2 litres équipées d’un logiciel pouvant truquer les contrôles antipollution, a indiqué mercredi l’autorité automobile allemande (KBA).

« La KBA a donné aujourd’hui l’autorisation finale pour les modèles de voitures Amarok 2 litres (une gamme de véhicules utilitaires de la marque Volkswagen). En conséquence, VW peut commencer le rappel et la mise aux normes de ce modèle », indique l’autorité dans un communiqué. Le géant automobile aux douze marques Volkswagen est embourbé depuis début septembre dans un vaste scandale de tricherie aux normes antipollution, onze millions de voitures diesel ayant été équipées d’un logiciel permettant de les faire paraître moins émettrices d’oxydes d’azote (Nox) qu’en réalité.

Trois types de moteurs différents sont concernés : 1,2 litre, 1,6 litre et 2 litres. Pour chacun, Volkswagen a dû présenter aux autorités allemandes une solution technique de remise aux normes, qui doit être officiellement validée avant que le rappel des huit millions de voitures touchées en Europe ne puisse avoir lieu. « L’autorisation pour les autres modèles concernés est à l’heure qu’il est encore en cours d’examen à la KBA », indique l’autorité dans son communiqué. Initialement Volkswagen, qui rencontre des difficultés aussi pour faire valider les solutions de remise aux normes proposées aux Etats-Unis, avait prévu de lancer ce vaste rappel de voitures en Europe en janvier.