Emploi: Les nouvelles technologies à l'origine de la perte de 5 millions emplois d'ici 2020?

SOCIETE Le secteur le plus touché par la destruction de postes sera l’administration et les emplois routiniers des « cols blancs »....

20 Minutes avec agence

— 

Un robot Pepper.
Un robot Pepper. — Shizuo Kambayashi/AP/SIPA

La quatrième révolution industrielle « entraînera de larges perturbations non seulement sur le modèle des affaires, mais aussi sur le marché du travail pendant les cinq prochaines années ». Telle est la conclusion d’un rapport du Forum économique mondial, dévoilé deux jours avant l’ouverture de son sommet ce mercredi à Davos en Suisse.

Selon ce rapport intitulé Le futur de l’emploi et passant au crible la situation des 15 premières économies mondiales (parmi lesquelles la France), les nouvelles technologies (robot, numérisation, informatique, intelligence artificielle, impression 3D, biotechnologie, automatisation des tâches répétitives, chirurgie robotique, etc.) pourraient entraîner une perte nette de plus de 5 millions d’emplois.

>> A lire également : Un robot vigneron vient rivaliser avec le travail manuel

Près de 2 millions de nouvelles fonctions devraient être créées

Dans le détail, environ 7,1 millions d’emplois pourraient être supprimés dans les cinq prochaines années. Mais, en parallèle, 2 millions de nouvelles fonctions devraient être créées du fait de l’émergence de nouveaux modèles ou même de métiers.

Le secteur le plus touché par la destruction de postes sera l’administration et les emplois routiniers des « cols blancs ». À l’inverse, la finance, le management, l’informatique, l’architecture ou encore les ventes devraient bénéficier des créations de postes.

Les femmes en ligne de mire

Un constat qui peut être mis en corrélation avec une autre étude, conduite par l’Organisation mondiale du travail (OIT) et selon laquelle, à horizon 2020, environ 11 millions de personnes supplémentaires seront sans travail. En tête desquelles, les femmes.

>> A lire aussi : La banque Mizuho va embaucher des robots « Pepper » pour guider les clients

« Le poids de la perte d’emplois aura un impact relativement équitable entre les hommes et les femmes, 52 % des 5,1 millions d’emplois perdus d’ici 5 ans concernant les hommes et 48 % les femmes », souligne ce rapport. Et de préciser : « Mais comme les femmes constituent une part moins importante aujourd’hui que les hommes sur le marché du travail, cela signifie que le fossé entre hommes et femmes pourrait devenir plus important. »