Le président français François Hollande à Tulle, en Corrèze, le 16 janvier 2016
Le président français François Hollande à Tulle, en Corrèze, le 16 janvier 2016 — GEORGES GOBET AFP

LIVE

EN DIRECT. Emploi: L'Etat annonce une prime d'embauche immédiate de 2.000 euros par an pour les PME jusqu'à 1,3 Smic

Pour sa dernière année de plein exercice, le chef de l'Etat va détailler un nouveau plan, notamment pour aider les jeunes à faire de l'apprentissage...

Depuis 2012, François Hollande et son gouvernement multiplient les plans pour lutter contre le chômage, qui ne cesse d'augmenter. Pour sa dernière année de plein exercice, le chef de l'Etat va dévoiler à l'occasion des voeux aux acteurs de l'entreprises et de l'emploi son plan de la dernière chance pour inverser la courbe du chômage, centré sur la formation et l'apprentissage.

12h00 : Fin du live.

Merci de nous avoir suivis sur ce live qui est désormais terminé. Retrouvez-nous dans quelques minutes sur 20minutes.fr pour la synthèse des annonces de François Hollande à propos de l'emploi.

11h56: Les premières réactions, les premières critiques aux annonces...

Sur Twitter, les réactions aux annonces du président pleuvent. Comme celle du secrétaire national du parti de Gauche Alexis Corbière 

... ou encore celle du secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, qui évoque «une politique du pire»

 

... ou encore celle du député PS frondeur Christian Paul

11h47: Les annonces à retenir: 

  • Le Crédit impôt recherche «sera pérennisé dans ses formes actuelles»
  • Le CICE se transforme en «baisse définitive des charges sociales»
  • Une prime d'embauche immédiate de 2.000 euros par an pour les PME de moins de 250 salariés jusqu'à 1,3 Smic
  • l'Etat dégagera un milliard d'euros pour le plan de formation de 500.000 chômeurs
  • les accords d'entreprise pourront fixer le taux de majoration et le nombre d'heures supplémentaires
  • Annonce de 50.000 contrats de professionnalisation, contre 8.000 actuellement
  •  Hollande chiffre les mesures pour l'emploi à «plus de deux milliards d'euros», financées «par des économies»
  •  

11h43: Fin de l'intervention de François Hollande

11h41: «Les 2 milliards d'euros de ces réformes seront financés sans prévélèvements supplémentaires», et passent par les «économies»

Pas d'impôt en plus pour financer ces nouvelles réformes, précise le président.

11h39: «Il faut regarder au-delà de quelques échéances électorales» pour favoriser l'emploi

François Hollande s'est engagé à se représenter si le chômage baisse, mais réaffirme que la lutte pour l'emploi va bien au-delà.

11h36: Hollande veut aussi «valoriser l'entrepreneuriat», à savoir la création indépendante

Le président annonce la «simplicité d'un nouveau régime» pour les indépendants, tant pour la création que le développement des entreprises. 

11h33: François Hollande rappelle et valorise le rôle des présidents de région pour développer l'emploi sur le territoire

En février, Hollande annonce réunir les présidents de région pour convenir des conditions de la mise en œuvre des 500.000 nouvelles formations/

François Hollande s'est dit «prêt à modifier la loi si nécessaire» pour «étendre les compétences des régions» sur la formation et l'apprentissage. «Je sais que les présidents des régions souhaitent faire des propositions, voire expérimenter de nouveaux dispositifs (...) Le gouvernement est prêt à faciliter toutes les expérimentations possibles, et même à modifier la loi si c'est nécessaire pour étendre les compétences de ces grandes collectivités», dit-il.

11h28: «J'ai demandé à ce que le nombre de formations disponibles soit porté à 500.000 de plus, soit le double de ce qu'elles étaient en 2015»

L'annonce est l'une des plus attendue de cette allocution. L'Etat dégagera un milliard d'euros pour le plan de formation de 500.000 chômeurs.

«L'apprentissage doit être une grande priorité» ajoute-t-il. «L'Éducation nationale créera de nouvelles formations en alternance. 1.000 postes seront créés dans ce cadre d'ici 2017»

11h27: La renégociation de la convention d'assurance chômage qui va être réformée

Le but : ne pas perdre des droits quand on revient vers l'emploi+ avoir une formation pendant son chômage.

«Tout faire pour que le retour de l'emploi soit favorisé», dit le président.