SeLoger: L’immobilier fait du surplace depuis 2009

IMMOBILIER L’activité immobilière n’aurait progressé que de 0,8 % en France… 

20 Minutes avec agence

— 

Illustration, immobilier à Paris.
Illustration, immobilier à Paris. — V. WARTNER / 20 MINUTES

En France, depuis 2009, et malgré une crise immobilière semblant désormais appartenir au passé, la progression moyenne annuelle des activités immobilières (enregistrées par les agences immobilières, les agences de location, ou encore les administrateurs de biens) n’aurait progressé que de 0,8 %, selon une note de l’Insee relayée par le site spécialisé SeLoger.

Cette « croissance lente », observée entre 2009 et 2014 plus précisément, a inévitablement entraîné une conséquence sociale dans le pays, à savoir la baisse des effectifs dans le secteur : -2,0 % en 2013, -0,8 % en 2014.

Une fluidification du marché en 2015

Reste que depuis 2015, le marché est en train de se fluidifier. Le délai d’aboutissement des transactions s’est notamment considérablement raccourci, et le réseau d’agences Orpi a même constaté une augmentation de 10 % de ses transactions en un an.

Si la reprise du marché immobilier, observée depuis le printemps dernier, se révélait durable, la croissance du secteur pourra donc enfin afficher des chiffres plus reluisants dans les années à venir.