Cdiscount: Des vendeurs étrangers pour développer la marketplace

WEB Le e-commerçant travaille avec des partenaires pour faciliter l’intégration de ces nouveaux vendeurs…

20 Minutes avec agence

— 

Dans les locaux de CDiscount le 14 décembre 2012.
Dans les locaux de CDiscount le 14 décembre 2012. — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Cdiscount mise énormément sur sa marketplace, baptisée C le marché, pour gonfler son chiffre d’affaires. Ce choix stratégique se révèle payant, et c’est donc sans surprise que le e-commerçant entend aujourd’hui renforcer cet axe de développement.

Pour ce faire, l’enseigne bordelaise multiplie actuellement les partenariats avec des prestataires afin de recruter des marchands étrangers sur sa place de marché française.

Deux axes de développement

Le Journal du Net, qui relaye cette information, recense deux axes de développement de cette stratégie : recruter des vendeurs commercialisant des produits déjà présents sur C le Marché, mais à des prix plus compétitifs encore, et recruter des vendeurs disposant de références qui ne sont pas encore proposées sur C le Marché.

Les partenariats conclus par Cdiscount à cette fin visent eux, à lever les barrières que certains e-commerçants pourraient opposer à la perspective de rejoindre C le marché : difficulté à gérer les transactions transfrontières, à assurer un service client en français, etc.

Une quarantaine de partenaires

Channel Pilot, Brickfox, Efulfilment, Tradebyte ou encore PlentyMarkets en Allemagne, ainsi que Linnworks et Volocommerce au Royaume-Uni comptent ainsi parmi la quarantaine de partenaires sollicités par la filiale de Cnova pour identifier des vendeurs susceptibles de rejoindre son réseau de vente.

Vingt-cinq d’entre eux ont en outre la capacité de travailler à l’international pour identifier, démarcher et surtout aider les commerçants à réussir leur intégration sur C le Marché.