Le spéculateur du médicament, Martin Shkreli, arrêté pour fraude

ECONOMIE L'affaire n'est pas liée à l'augmentation du prix du Daraprim...

Philippe Berry
— 
Le spéculateur Martin Shkreli a été arrêté à New York le 17 décembre 2015 pour «fraude».
Le spéculateur Martin Shkreli a été arrêté à New York le 17 décembre 2015 pour «fraude». — C.RUTTLE/AP/SIPA

Karma is a bitch, comme disent les Américains (« On récolte ce que l’on sème », en plus poli). Martin Shkreli, a.k.a. l’homme « le plus détesté des Etats-Unis » pour avoir multiplié par 50 le prix d’un médicament utilisé pour traiter le VIH, a été arrêté jeudi, à New York, pour fraude.

Son arrestation n’est toutefois pas liée à son coup spéculatif sur le Daraprim. Shkreli, qui s’est récemment illustré en achetant l’unique version d’un album du Wu-Tang Clan, est visé par une enquête concernant des malversations commises alors qu’il dirigeait une autre société.

L’homme d’affaires de 32 ans est accusé d’avoir vendu des actions de Retrophin Inc, une entreprise qu’il avait fondée, pour payer des dettes liées à son fonds d’investissement, MSMB Capital Management. Shkreli avait convaincu neuf personnes d’investir 3 millions de dollars et a tout perdu en un an, raconte Bloomberg. Il a ensuite été écarté par le conseil d’administration de Retrophin, qui avait « des inquiétudes sur son comportement ».

« Lol », répond-il à Hillary Clinton

Fils d’immigrés albanais et croate, Martin Skhreli a commencé comme stagiaire à Wall Street à seulement 17 ans. Ce petit loup est vite devenu un associé, et après plusieurs années comme trader, il s’est lancé dans la spéculation sur les médicaments, se faisant une spécialité de racheter des droits de molécules bon marché avant d’augmenter leur prix.

Son coup sur le Daraprim lui a attiré les foudres du monde entier, et notamment d’Hillary Clinton, qui a promis d’empêcher ces pratiques si elle est élue présidente. La réponse de Skhrelin, sur Twitter ? « Lol ».