En France, le nombre de fonctionnaires est de 5,64 millions

EMPLOI Les effectifs se sont stabilisés sous François Hollande...

N.Beu. avec AFP

— 

Le ministère du Budget à Bercy.
Le ministère du Budget à Bercy. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

François Hollande a tenu sa promesse aux fonctionnaires. Au 31 décembre 2014, 5,64 millions de personnes travaillaient dans la fonction publique en France, un chiffre en hausse de 0,7 % sur un an, selon des données publiées mardi par l’Insee. Hors contrats aidés (contrat de travail dérogatoire au droit commun pour lequel l’employeur bénéficie d’aides), les effectifs s’élevaient à 5,43 millions de personnes.

Ils progressent globalement de 40.200, soit +0,7 % sur un an, contre +1,5 % en 2013. Cette hausse s’explique aux deux tiers par celle du nombre de contrats aidés (+14,2 % après +36 % en 2013). Hors contrats aidés, les effectifs progressent de 0,3 %, après +0,7 % en 2013. Dans la fonction publique de l’État, les effectifs sont stables (2,4 millions de personnes), après une hausse de 1 % en 2013. Hors contrats aidés (2,3 millions de personnes), l’emploi recule (-0,4 %). Il continue de baisser dans certains ministères : avec -14.400 agents (-0,7 %), dont deux tiers au ministère de la Défense et un tiers au ministère de l’Écologie qui a transféré une partie de ses effectifs vers un nouvel établissement public (Cerema).

Tendance inversée

Dans la fonction publique territoriale, les effectifs continuent d’augmenter : de 1,5 % avec les contrats aidés (1,9 million de personnes) et de 0,8 % hors contrats aidés (1,8 million de personnes), à un rythme cependant un peu moins soutenu qu’en 2013 (respectivement +2 % et +0,9 %). La hausse est de nouveau plus marquée dans le secteur communal que dans les organismes régionaux et départementaux. Dans la fonction publique hospitalière, l’emploi ralentit en 2014: +0,9 % y compris contrats aidés (1,18 million de personnes), après +1,7 % en 2013, et +0,7 % hors contrats aidés (1,16 million de personnes), après +1,4 % en 2013. Il augmente nettement plus dans les établissements médico-sociaux que dans les hôpitaux.

En hausse continue depuis les années 1980, les effectifs de la fonction publique, soit environ 20 % de l’emploi total en France, s’étaient stabilisés pour la première fois en 2008. Après une hausse de 0,4 % en 2009, les chiffres pour 2010 et 2011 en légère baisse, avaient également confirmé cette tendance, aujourd’hui légèrement inversée.

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, quelque 150.000 postes ont été supprimés, notamment via la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée en 2007, et dont la mesure phare était le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux dans la Fonction publique d’Etat. Sous le quinquennat de François Hollande, le gouvernement entend maintenir les effectifs stables, les créations de postes dans les ministères « prioritaires » (Justice, Police, Education) devant être compensées par des suppressions ailleurs.